Vous avez décidé de ressortir votre home-trainer, de vous en procurer ou d’en acquérir un pour rouler en intérieur. Mais voilà, tous ne permettent pas les mêmes exercices…

Le mode de contrainte du home-trainer et sa construction influent directement sur l’entraînement et les exercices possibles. De l’antique trois rouleaux qui a fait les beaux jours des pistards au dernier modèle connecté, il y a donc des choses à voir et savoir ! Car les budgets sont parfois conséquents, pensez-y si vous devez en commander un sur un site de vente à distance. Et si vous en avez un dans la cave ou le grenier, voici ce que vous pourrez en faire ! Avec les restrictions de circulation et d’ouverture liées au Coronavirus ou Covid-19, il ne vous reste que les magasins en ligne pour commander. Les magasins de vélos “en dur” sont encore ouverts mais juste pour les réparations. À vous de voir s’il y a possibilité…

Home-trainer entraînement Cyclisme et coronavirus Covid_19
Les home-trainers Kinetic procurent un mouvement réaliste de la danseuse ! Crédit Kinetic

Les ” 3 rouleaux” traditionnels

Home-trainer entraînement Cyclisme et coronavirus Covid_19
Les home-trainers à rouleaux réclament de l’équilibre. Le Tacx Antares est un modèle sans contrainte autre que celle des roulements. Crédit Tacx

Ici on pose la roue arrière entre deux rouleaux, l’avant repose sur un rouleau. Le réglage parfait du home-trainer est impératif car on roule vraiment dessus. On pilote ainsi le vélo afin de le garder sur le home-trainer. Côté effort, on travaille la vélocité, plus que la force. Le cœur monte, mais sur le plan musculaire, on travaille moins qu’avec les autres systèmes, les séances ne dépasse pas l’heure. Pour s’échauffer et récupérer c’est top. Mais il faut de l’équilibre. Avec on travaille donc plus le geste que la condition physique. Mais c’est aussi mieux que rien… La nouvelle génération connectée adopte des freins magnétiques qui permettent de simuler pentes et la résistance à l’air. On peut ainsi profiter de la réalité virtuelle. Mais de par sa construction ce type de home-trainer reste limité dans ses prestations d’entraînement. Il se montre assez peu encombrant une fois replié mais le niveau sonore est très important.

Les prix neufs : 120 à 350 €

Support de roue arrière, ou Direct-Drive.

Les autres home-trainers agissent uniquement sur l’arrière du vélo. Soit en plaquant la roue arrière (Support) contre un rouleau, soit en la remplaçant (Direct Drive). Dans les deux cas on monte facilement sur le vélo et on pédale. Ils sont donc utilisables par un novice ce qui n’est pas le cas des rouleaux ou Rollers… Si vous avez des freins à disques, assurez-vous de la compatibilité de votre matériel avec ce type de cadre. Les adaptateurs sont généralement fournis ou disponibles en pièces détachées. Le système de résistance est variable d’un modèle à l’autre. Mais ces appareils se montrent très stables et supportent donc le pédalage en danseuse et les sprints. Certains modèles comme les Kinetic sont articulés et apportent une sensation proches de la réalité.

  • Home-trainer entraînement Cyclisme et coronavirus Covid_19
  • Home-trainer entraînement Cyclisme et coronavirus Covid_19

Au niveau du volume, les home-trainers conservant la roue arrière, on arrive à des choses assez plates qui se rangent assez facilement. Les Direct-Drive sont assez massifs en plus d’être très lourds. On les range donc difficilement… Les Direct-Drive procurent également une meilleure simulation et surtout n’usent pas le pneu arrière. Mais ils imposent quelques manipulations (démontage de la roue) et l’achat d’une cassette supplémentaire.

Les résistances par frein magnétique

On ne trouve quasi plus que cela sur les home-trainers un peu techniques. La gestion de la contrainte s’effectue via des aimants mobiles qui freinent un disque en acier. À ne pas confondre avec le volant d’inertie qui donne la fluidité du coup de pédale. La gestion du mouvement de ces aimants peut s’effectuer par un câble mais aussi de façon électronique. L’autre façon de bénéficier de la résistance magnétique est de motoriser le home-trainer. Le cycliste se “bat” alors contre la bobine du moteur. Dans ce dernier cas, on a une gestion précise de la contrainte et donc une bonne “virtualisation” des pentes, d’autant que le moteur peut recréer les descentes.

Home-trainer entraînement Cyclisme et coronavirus Covid_19
L’Elite Qubo utilise un frein magnétique. Crédit Elite

Ce qui explique que c’est ce système qu’on retrouve sur les Smart-Trainers. Avec ce type de contraintes, on peut envisager tous les types d’entraînements possibles. Plat, montée, réalité virtuelle, fractionné, balade, reconnaissance de parcours, on peut faire dans le très long et le très complet. Côté bruit, sur les Direct-Drive c’est assez minime, même si sonore. Ça l’est plus avec les trainers qui utilisent la roue arrière. Enfin, certains modèles motorisés récupèrent le courant produit par le cycliste pour être autonome. En matière d’entraînement, un home-trainer de ce type est donc le top et sert de base aux smart-trainers.

Compteur home-trainer XPlova
Xplova est une nouvelle marque qui propose d’entrée des Direct-drive compatibles avec toutes les plateformes. Crédit Xplova

Les prix neufs : de 250 € jusqu’à 1 500 €

Les résistances par bain d’huile

On trouve cela sur des home-trainers ayant déjà quelques années et sur quelques entrées de gamme encore. Le principe est simple : d’un côté on a un volant d’inertie, de l’autre une hélice qui tourne dans de l’huile. Il faut faire chauffer l’huile pendant les premières minutes d’utilisation. Une fois à température, le rendu est souple. Il donne vraiment la sensation de la route avec de vrais écarts correspondants à la résistance à l’air. Plus on “roule vite”, plus c’est dur ! On peut donc réaliser avec cet outil des séances identiques à ce qu’on pourrait faire sur piste ou route plate. C’est à dire en ne jouant que sur la vitesse de déplacement et donc la puissance. On pourra travailler sur la cadence de pédalage pour travailler en force en fonction de la vitesse. L’ennui peut arriver vite sur un parcours aussi plat. Le bruit est assez important.

  • Home-trainer entraînement Cyclisme et coronavirus Covid_19
  • Home-trainer entraînement Cyclisme et coronavirus Covid_19

Certains modèles sont plus élaborés et disposent d’une vanne réglable qui module le passage de l’huile ou qui module le pas de l’hélice. Ceci augmente de fait la résistance du système. Mais attention cela ne crée pas une pente virtuelle pour autant. Cela donne la sensation que l’on se bat contre un vent de plus en plus fort… Il faut également faire attention, car le réservoir d’huile devient très chaud quand on le manipule. Il y a quelques modèles comme le Elite Turbo Muin II Fluid Zwift qui sont compatibles avec les plateformes d’entraînement. Ils arrivent donc à recréer des simulations de pentes en jouant finement sur la contrainte. Plus que ce qu’un levier mécanique peut faire, ce qui élargit le type d’entraînement possible avec ce home-trainer.

Les prix neufs : 160 à 600 €

Les résistances par soufflerie

A la base, les premiers home-trainers utilisaient un système de contrainte par soufflerie. Le principe est simple, une roue à aubes tourne et brasse de l’air. On se retrouve donc dans la situation d’une séance sur route plate ou sur piste où l’intensité de l’effort croit exponentiellement avec la vitesse. L’entraînement, avec ce type de home-trainer, consistera à jouer sur la vélocité et la vitesse et seulement cela. L’aspiration et l’expulsion de l’air fait aussi bouger la poussière de façon très sensible, attention aux endroits ou vous vous installez. D’autant que le niveau sonore est très important. Certains modèles étaient aussi équipés d’une résistance magnétique qui permettait de simuler les pentes. Mais tout cela de façon moins réaliste que les dernières générations. Bref cela dépanne, mais ne comptez pas faire de très longues séances avec ce type de matériel.

Les home-trainer à soufflerie sont assez bruyant et restituent l’effort qu’on fait sur le plat… Ils brassent aussi beaucoup de poussière. On les trouve en occasion. Crédit Lemond

Les prix neufs : plus disponibles…

Les “Smart-Trainer”, interactifs et autres connectés…

Cette catégorie de home-trainer est certainement la plus utile pour nous en ce moment. En effet, avec elle, le home-trainer devient ludique et fait oublier le pédalage en intérieur. Le principe est simple : au lieu d’être connecté à une console de commande, le home-trainer est relié à un ordinateur, tablette ou smartphone. Cet appareil électronique gère l’intensité de la contrainte soit via un programme interne, soit via une plateforme internet. Pour cela le home-trainer doit disposer d’une connexion Bluetooth ou ANT+.

  • Home-trainer entraînement Cyclisme et coronavirus Covid_19
  • Home-trainer entraînement Cyclisme et coronavirus Covid_19
  • Home-trainer entraînement Cyclisme et coronavirus Covid_19

On trouvera des programmes d’entraînement, des tests, mais aussi des parcours et des compétitions ! Bref de quoi s’occuper. Il est également possible d’utiliser des accessoires qui donnent la sensation de la pente ou du vent… Bref on se constitue un vrai simulateur. La plupart des home-trainers avec résistance magnétique ou électro magnétique avec console de commande électronique sont compatibles. Attention certains modèles basiques peuvent envoyer vitesse et cadence au logiciel ou à la plateforme, mais ils ne peuvent recevoir les informations de contraintes. On a donc une prestation qui sera agréable mais nettement moins complète, on pourra faire un entraînement moins monotone sur son home-trainer.

Home-traines Connectés Zycle Smart Pro
Le home-trainer Cycle Smart Pro est compatible avec toutes les roues de 20 à 29 pouces. À patins et à disque ! Crédit Zycle

Les prix neufs : de 400 à 2 000 €

Contact : Alltricks, Chainreactioncycle, Decathlon, Elite, Kinetic, Probikeshop, Saris, Tacx, Wahoo, Wiggle, Xplova, XXcycle, Zycle