Pour 250 €, il est possible de disposer d’un GPS haut de gamme, tactile, communiquant et intégrant toutes les fonctions essentielles. Son nom : le Bryton 750. Voyons sur la route comment cela se passe à son écran !

Pour son dernier né, le Rider 750 Bryton a fait les choses en grand. Prix raisonnable, foison de fonctions, facilité d’usage, compatibilité maximale, fermez le ban ! Reste à voir maintenant si à l’usage tout est bien là, car sur le papier le Bryton Rider 750 a tout pour devenir votre prochain GPS ! Il est livré avec un support décalé vers l’avant et un support de potence pour 250 €. A 320 €, vous aurez en plus les capteurs de vitesse, de cadence et une ceinture cardiaque.

  • Bryton Rider 750 GPS
  • Bryton Rider 750 GPS

Configuration…

L’application Bryton Active qui ne nous avait pas convaincu a été mise à jour. Et le résultat est plutôt probant, cela marche très bien maintenant et comme on passe par elle pour paramétrer le compteur, c’est mieux. En fait, on peut régler son Rider 750 directement via le compteur. Il faut juste être patient, c’est long, mais assez intuitif. Si vous avez un smartphone, on vous conseille donc de passer par l’application ce sera plus rapide, plus simple et moins énervant… Le Bryton Rider 750 propose 4 pages d’informations qui peuvent contenir de 1 à 12 champs de données. Sachant qu’en plus, entre 3 et 6 champs de données de sélectionnés on a encore le choix entre deux types d’affichage différents, on comprend qu’il vaut mieux prendre son temps… Et bien entendu c’est valable pour chacun des trois vélos qu’on peut sélectionner ! Le plus dur est donc de choisir ce qu’on veut avoir sous les yeux. C’est ici aussi qu’on choisit ou non d’afficher les cartes mais aussi les données récapitulatives des tours.

… et compatibilité

En termes de compatibilité, le Bryton Rider 750 capte tout ! Nous l’avons associé à des ceintures cardiaques ANT+ et Bluetooth de différentes marques (BBB, Garmin, Wahoo). Idem avec les capteurs de vitesse et de cadence (Garmin et Wahoo). Pas de souci non plus avec les capteurs de puissance puisque chez les pros, le Bryton fonctionne avec divers capteurs (Shimano, Rotor,4iiii etc). Pour le home-trainer, nous l’avons associé à un Elite Qubo Smart d’il y a déjà quelques années et ça marche ! Il est également compatible avec les radars Garmin Vario, les transmissions électroniques et le moteur de VAE Shimano Steps. Bref, il s’intègre parfaitement avec vos équipements passés et actuels… La transition vers cette marque n’en sera donc que plus facile ! Côté recharge on est en micro-USB-USB, donc un chargeur de téléphone ou un ordinateur convient.

Manipulations

  • Bryton Rider 750 GPS
  • Bryton Rider 750 GPS
  • Bryton Rider 750 GPS

Le Bryton Rider 750 dispose d’un écran tactile de 2,8 pouces et de 4 boutons latéraux. Plus de boutons dessous pour l’allumer ou l’arrêter, ce compteur est pratique avant tout ! Une fois le bouton d’allumage pressé, il lui faut moins de 10 secondes pour être utilisable. On arrive alors à un écran qui vous donne le choix entre l’un des trois vélos possibles et le chrono se lance automatique dès le premier mouvement. On a la possibilité de “neutraliser” l’écran tactile. A quoi cela sert ? Et bien si vous avez les mains qui se baladent alors que l’écran est humide, cela vous évite de lancer une fonction ou une page par inadvertance. La zone tactile à toucher est indiquée à chaque fois et comme elle est implantée à côté du bouton physique, on sait aussi où appuyer. Les gestes pour passer d’une page à l’autre sont assez simples à réaliser, il faut juste les mémoriser. Petit bémol sur l’écran tactile, en hiver il faut des gants prévus pour ! Dans le cas contraire, on se passe de cette fonction… On apprécie pleinement la présence du cordon anti-perte. De part ses mensurations, le Bryton Rider 750 peut se libérer facilement dans certains concours de circonstances. Une route qui vibre, une main qui glisse au moment d’appuyer sur un bouton et la rotation peut s’effectuer. On n’oublie pas le cordon donc !

A l’usage

On l’a vu plus haut, le Bryton Rider 750 accroche rapidement les signaux GPS. Nous avons cependant choisi de l’utiliser avec un capteur de vitesse-cadence et une ceinture cardiaque. Nous avons fait un peu de navigation et aussi reçu des notifications, sms et appels, ce qui consomme aussi beaucoup d’énergie. L’autonomie est entre 14h20 et 15h dans ces conditions, et nous avons réalisé ce test sur près d’une cinquantaine d’heures. En mode GPS seul on dispose d’une bonne précision des mesures, le relevé est assez proche des “vraies routes” ce qui limite aussi les erreurs de dénivelé en plus de celles de distances. L’indicateur de pente s’actualise en 30/40 m. On dispose donc un appareil très réactif.

La navigation

  • Bryton Rider 750 GPS
  • Bryton Rider 750 GPS

Avec le Bryton Rider 750, on peut suivre une trace ou bien utiliser l’option navigation en route pour changer d’itinéraire ou rentrer plus vite par exemple. Pour modifier sa destination, on a la possibilité faire “glisser” sur la carte le point d’arrivée, mais on peut aussi passer par une commande vocale bien pratique. S’il est évident que pour le choix manuel, on le fait à l’arrêt, il convient d’être aussi arrêté pour la commande vocale. Suivant l’ambiance sonore, il faut être assez prêt du GPS et surtout il met un peu de temps, une trentaine de secondes, à trouver l’itinéraire. On est donc peu attentif à ce qu’il se passe autour… Mais pour que cela marche, il faut que l’application Bryton Active soit justement active sur votre smartphone. On peut suivre une trace avec l’application éteinte, mais si on sort de l’itinéraire, il n’y aura pas de recalcul. On pourra en revanche regarder sur la carte dans quelle direction aller… Si vous avez l’application activée, le recalcul d’itinéraire s’effectue assez vite. Pas de miracle cependant si vous roulez à 20/25 km/h en ville, vous aurez la correction à temps pour la prochaine intersection, si vous êtes à 30/35 km/h, non… On retiendra donc que le smartphone reste essentiel pour naviguer. Et si on n’a pas de smartphone, on pourra passer par le site pour créer et charger son itinéraire via l’ordinateur, mais on perd de l’intérêt de la machine.

Les plus et le debriefing

  • Bryton Rider 750 GPS
  • Bryton Rider 750 GPS

On peut charger des entraînements dans le Bryton Rider 750, à vous de les programmer. En revanche si vous désirez vous tester, il y a de quoi faire dans la rubrique test Bryton : FTP, LTHR, MAP et MHR. Vous choisissez le test pour lequel vous êtes équipés (capteur cardiaque ou de puissance) et lancez le programme. L’écran vous indique alors le type de travail, les intensités à réaliser et leurs durées. Autre programme intéressant, le home-trainer. Le Rider 750 peut se connecter à votre home-trainer via Bluetooth ou ANT+. Il vous proposera alors de moduler la résistance, de programmer une cible puissance manuellement, de suivre un entraînement avec des intensités préétablies ou de recréer une sortie virtuelle. Pour cela il suffit de charger la trace d’une sortie réelle et de la lancer. C’est un peu bizarre car bien évidemment on ne voit pas les changements de pente, même si on les ressent très bien. Le dernier point à voir est celui de l’exploitation des données. Le GPS se synchronise avec Bryton Active. Version mobile ou/et ordinateur. On exploite donc sur cette plateforme ses données, mais si on désire aller plus loin, il faut aller ailleurs… Il est possible de les exporter automatiquement, vers Strava ou Training Peaks. Mais impossible de récupérer les dossiers en .fit ou .gpx à partir du compteur pour les exploiter sur un autre logiciel comme Goldencheetah. Le GPS Bryton Rider 750 ne monte pas comme un disque dur sur un ordinateur. Pour récupérer les fichiers, on peut s’en sortir en ré-exportant les données à partir de Strava mais il faudra s’abonner à cette plateforme pour récupérer les données cardiaque et de puissance… Bref pas pratique.

Notre avis sur le Bryton Rider 750

Dans la catégorie des GPS haut de gamme, le Bryton Rider 750 a de beaux atouts, on regrette quelques points cependant. Sa dépendance à son application Bryton Active et au smartphone pour calculer et recalculer les itinéraires en est une. Nous aurions aimé qu’il ait la capacité à le faire indépendamment du téléphone, dans la mesure où il stocke les cartes en local. Mais avec l’application active, c’est un vrai plus, même si on entame plus ou moins la batterie de son téléphone. L’autre point qui nous dérange, mais ce n’est pas le seul GPS qui présente ce “défaut”, c’est la difficulté à récupérer les fichiers. Si on ne veut pas être sur Strava ou Training Peaks, la tâche est impossible. Mais en dehors de tout cela, le Rider 750 est des plus intéressants. Il est facile à paramétrer, précis, très abordable et endurant. L’écran est très confortable et le tactile un vrai plus quand on est mains nues ou avec des gants compatibles. De plus l’application Bryton Active qui ne nous avait pas convaincu a été mise à jour et devient totalement et facilement exploitable. Il ne manque donc pas grand chose à ce GPS pour devenir le GPS incontournable.

Fiche technique GPS Bryton Rider 750

  • Écran : 2,8 pouces tactile
  • Compatibilité : ANT+, Bluetooth LE
  • Connexions : Strava, Training Peaks via l’application smartphone, notifications appels, mails, SMS
  • Fonctions : Vtesses, distances, altimétries, fréquences cardiaques, cadences de pédalage, puissances, navigation, entraînements, tests physiques etc. 85 au total.
  • Autonomie : plus de 14 heures avec capteur de vitesse-cadence, ceinture cardiaque et un peu de navigation.
  • Dimensions : 92 x 50 x 24 mm,
  • Poids : 94 g l’unité central, 28 g le support
  • Prix : 250 € l’unité seule, 320 € avec capteurs de vitesse, de cadence et ceinture cardiaque.

A retenir

Les points positifs

  • Prix
  • Lisibilité de l’écran
  • Écran tactile
  • Navigation vocale
  • Compatibilité
  • Simplicité

Les points à améliorer

  • Récupération des fichiers
  • Nécessité de l’application pour la navigation en direct

Contact : Bryton, Tecnoglobe