Tests Vélos

Ridley Noah Fast pour rouler vite partout

Ridley Noah Fast

En vedette sur le Tour avec Caleb Ewan, le Ridley Fast a un spectre d’utilisation plus large que les seuls sprints ! Une machine faite pour rouler fort sur tous les terrains.

Si son meilleur ambassadeur était Caleb Ewan sur le Tour de France 2020, le Ridley Noah Fast cache un tempérament moins exclusif qu’il n’y parait. Car quand on a la chance de pouvoir rouler avec, on découvre que cette machine est certes idéale pour un sprinter, mais qu’elle peut aussi convenir à un plus large panel d’utilisateurs. Et justement nous avons eu la possibilité de tester cette machine…

La vitesse comme objectif…

  • Ridley Noah FAst
  • Ridley Noah Fast
  • Ridley Noah Fast
  • Ridley Noah Fast
  • Ridley Noah Fast

Ridley a souvent équipé des sprinters dans son histoire. Leur fournir une machine rigide et aérodynamique est donc allé de soi. Robbie McEwen a ainsi été à la base du premier Noah en 2006. Il désirait une machine rigide pour transmettre son énergie. Ridley a donc créé le Noah, un cadre rigide et légèrement aérodynamique. Les années qui suivirent virent le côté aérodynamique se développer de plus en plus sans compromettre la rigidité. Loin de là même. En 2009, le Noah ISP adopte des tubes plus profilés et des solutions aérdynamiques originales. La F-Surface est constituée de zones où la peinture est plus rugueuse pour créer des petites turbulences qui “gaineront” la surface située en arrière. La F-Split Fork est une fourche disposant dans sa partie médiane d’une “ventilation” qui permet aux turbulences de la roue de “sortir” des fourreaux plus vite. En 2013, le Noah Fast IBS arrive avec ses freins V-brakes intégrés. En 2016, c’est le Noah SL qui sort. Ici le but est d’avoir une machine aéro, rigide et légère. Le cadre adopte les tubes Kammtail. Enfin en 2019 sort la version actuelle du Ridley Noah Fast. Une machine déclinée à disques ou à patins. Totalement intégrée en version disque, aérodynamique avec le F-Surface Plus, rigide, elle se veut aussi légère et polyvalente. En interne, elle est appelée La Bête ou La Bombe ! Tout un programme...

Le cadre, pièce maîtresse

  • Ridley Noah Fast
  • Ridley Noah Fast
  • Ridley Noah Fast
  • Ridley Noah Fast
  • Ridley Noah Fast
  • Ridley Noah Fast

Cette machine est utilisée par les pros, on est donc dans le très haut de gamme tant en technique qu’en prix. L’ensemble cadre-fourche coûte ainsi 4 500 € quand même (avec guidon et tige de selle) et le premier montage en Shimano Ultegra mécanique 6 200 €. La version du Ridley Noah Fast avec laquelle nous avons roulé est à 11 000 € quand même, mais c’est la quasi-réplique de la machine employée par Lotto-Soudal. Le cadre est tout intégré. Le pivot de fourche adopte ainsi une forme de D pour faire passer les durites et faisceaux et rien ne dépasse sur cette machine. Les formes générales sont en Kamm Tail, des tubes goutte d’eau dont la queue est tronquée. On trouve sur les faces du cadre les plus exposées au vent le F-Surface Plus. Il s’agit de fines rainures qui vont générer des micro-turbulences qui faciliteront l’écoulement de l’air sur la structure. Pour la rigidité, Ridley a fait appel à diverses fibres de carbone du 50T-40T-30T et du HM UD sur des tubulures bodybuildées. La boîte de pédalier est au standard Pressfit BB30. Côté équipement, notre machine utilise le guidon Ridley Noah, une selle Italia SLR et un groupe Campagnolo Super Record EPS à disques. Les roues sont des Fulcrum Wind 40 DB chaussées de Vittoria Corsa.

  • Ridley Noah Fast
  • Ridley Noah Fast

Pour rouleurs et sprinters !

  • Ridley Noah Fast
  • Ridley Noah Fast

Les premiers mètres donnent le ton, rien ne bouge. Toute action sur le cintre induit un changement de direction précis et immédiat. On se prend à passer plus vite dans les courbes. On sent mieux le travail des pneumatiques. En revanche, on ne ressent aucun flottement au niveau de la douille de direction. Assis ou en danseuse, on sent qu’elle fait corps avec le reste du vélo. Au train, on sent juste les limites de ses jambes, rien ne flotte et si on a les roues qui vont bien avec cette machine, c’est un régal. Dans les faux-plats, il faudra faire preuve de clairvoyance, car le vélo incite à y aller fort ! Trop fort parfois, et il faut alors jouer du dérailleur au bon moment pour ne pas rester planté… On apprécie alors la transmission Campagnolo Super Record EPS DB. A l’accélération si on a des tours minutes, on sent toute l’efficacité de la machine. Maintenant si on a du mal à monter dans les tours car le développement est trop long ou si on n’est pas assez explosif, le Noah Fast se montrera inerte et très exigeant. Mais si on est au-dessus des 80 tours/minute pas de souci, on sent sa réactivité !

Confortable, il peut grimper !

  • Ridley Noah Fast
  • Ridley Noah Fast

Ce vélo peut donner la sensation d’être un bout de bois et non ! Il filtre assez bien les chocs pour peu qu’on roule sportivement. La sortie de tige de selle permet de dissiper bon nombre de vibrations. On est donc comme sur une machine “normale”, ce qui n’est pas évident quand on voit les lignes du Ridley Noah Fast ! Il est possible d’utiliser des pneus de 28-30 mm avec lui, ce qui contribue là aussi au confort. On peut également penser que ce vélo ne grimpe pas. Et pourtant si, mais il conviendra nettement plus à un cycliste qui grimpe au train qu’à un grimpeur pur. Ce sera un allié incomparable pour un rouleur-grimpeur qui gère ses ascensions. Il faudra cependant éviter de grimper trop en force pour le garder vivace. A moins qu’on ait les jambes pour, bien sûr. Et dans ce cas il sera redoutable. Avec un puncheur il fera merveille aussi, il faudra juste bien calculer le moment de l’accélération. A contrario, un grimpeur pur risque de consommer beaucoup d’énergie pour le relancer à chaque occasion… Un Helium SLX serait nettement plus adapté à ce type de cycliste. Faute de balance ce jour-là, nous n’avons pas pu peser cette machine. On estime son poids à 7,5kg prêt à rouler, mais il n’a jamais été ressenti comme une gêne, la sensation de rigidité compensant ces grammes en trop.

Un vélo aéro sur l’arrière !

Malgré son concept aéro, le Ridley Noah Fast dispose d’une géométrie assez traditionnelle placée sur l’arrière. Cela se ressent sur l’angle du tube de selle assez couché, sur la taille de la douille assez haute et sur la sortie maximale de la tige de selle. Cette dernière ne peut “dépasser” le cadre que de 29 cm, selle comprise. Si vous avez l’habitude de prendre un cadre très bas, tenez-en compte ! Si vous êtes posé sur l’arrière donc aucun souci, si vous voulez vous avancer il faudra jouer sur la longueur du guidon intégral.

La géométrie du Ridley Noah Fast

TaillesXSSMLXL
Hauteur455480505530555
Longueur526545565587603
Hauteur de douille117140164194218
Angle de tube de selle74°73°573°72°572°5
Angle direction72°73°73°573°573°5
Longueurs des bases405405405405405
Stack516541565591616
Reach378385393401409

Notre avis sur le Ridley Noah Fast

Ridley Noah Fast
La transmission Campagnolo Super Record EPS DB est un vrai plus sur cette machine, on apprécie cette autre finition à l’occasion. Crédit Ridley

De par son tarif, cette machine ne sera pas accessible à tout le monde. C’est un vélo de pro à la base et cela se ressent donc sur son prix, mais on est servi comme les hommes de Lotto-Soudal… L’autre point à prendre en compte c’est la spécificité de ce vélo qui se destine quand même plus à des sprinters et des rouleurs qu’à des grimpeurs purs. Le Noah Fast aime les relances agressives, où la puissance est présente. On pourra l’alléger un peu en jouant sur les roues, mais on n’en fera jamais un vrai vélo de montagne, même si Caleb Ewan a fait tout le Tour avec ! Si l’on tient compte de cela, on ne sera pas déçu, bien au contraire ! On trouvera à cette machine une efficacité certaine sur tous les terrains y compris en montée où sa rigidité fera merveille quand on tourne les jambes. Le pilotage est également un pur bonheur. Les gabarits athlétiques apprécieront sa rigidité d’autant que le confort est vraiment présent. Il est de plus possible de personnaliser montage et décoration. La finition, une spécialité Ridley, est superbe et justifie aussi son coût. Les versions en Ultegra Di2 et mécanique sont plus chères que la concurrence si on se réfère aux seuls groupes. Mais il faut surtout tenir compte de la qualité du cadre. L’essentiel en fait…

Fiche technique : Ridley Noah Fast

Ridley Noah Fast
Le Ridley Noah Fast est vraiment spectaculaire. Et très agréable à rouler aussi ! Crédit Frédéric Iehl
  • Cadre : monocoque carbone 50T-40T-30T HM UD
  • Fourche : carbone 50T-40T-30T HM UD
  • Leviers : Campagnolo Super Record EPS
  • Dérailleurs : Campagnolo Super Record EPS
  • Pédalier : Campagnolo Super Record 52-36
  • Cassette : Campagnolo Super Record 11-29
  • Chaîne : Campagnolo Super Record
  • Freins : Campagnolo Super Record Disc 160 mm/140 mm
  • Guidon : Ridley Fact Integrated
  • Tige de selle : Noah Fast Disc Seat Post
  • Selle : Italia SLR
  • Roues : Fulcrum Wind 40 DB
  • Pneus : Vittoria Corsa
  • Tailles : XS – S – M – L – XL
  • Poids : nc
  • Prix : 11 000 €

A retenir

Les points positifs

  • Finition
  • Rigidité
  • Confort

Les points à améliorer

  • Prix
  • Tige de selle un peu courte

Contact : Ridley

0 comments on “Ridley Noah Fast pour rouler vite partout

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :