A l’inverse de nombreuses marques, Merida continue sa “spécialisation” en présentant sa quatrième génération de vélos aérodynamiques, le Reacto IV !

Exclusivement à disque, totalement intégré, le nouveau Merida Reacto IV est bien dans la tendance du moment. A ceci prêt que cette machine est vraiment orientée aéro ! Mais là où la tâche se complique, c’est que Merida a aussi voulu faire de lui une machine polyvalente, confortable et légère.

Merida Reacto IV
Les ascensions ne devraient pas poser de problème à cette nouvelle machine. Même si le Scultura est plus indiqué ! Crédit Merida

Le Reacto IV, un défi important

Le haut de gamme est ce modèle Reacto disc Team-E Bahrain à 10 999 €. Il s’agit de la réplique de celui de l’équipe avec cadre CF5. Crédit Merida

Le cahier des charges du Reacto IV est assez exigeant en lui-même. Il fallait que le vélo soit aux derniers standards de performances (poids, aéro, confort). Qu’il soit tout intégré (câblerie, serrage), qu’il soit compatible avec des gros pneus (30 mm), et que le pied du cycliste ne bute pas sur la roue avant quand il touche la direction. Pour cela, de nouveaux composites ont été “créés”, le CF5 pour le top de gamme, le CF3 pour les autres modèles. Tous se partagent la même géométrie et les mêmes formes.

Des gains aérodynamiques substantiels

  • Merida Reacto IV
  • Merida Reacto IV
  • Merida Reacto IV

La nouvelle forme de la fourche et sa “continuité” avec le tube de direction font gagner 2 watts par rapport à la génération précédente. Même gain de 2 watts pour le nouveau cintre et l’intégration des câbleries et gaines. A l’arrière, les haubans sont éloignés de la roue au maximum pour ne pas perturber le flux d’air généré par cette dernière. Ils sont par ailleurs placés au plus bas pour diminuer la trainée aérodynamique. Bien évidemment, les tubes du cadre sont de profil NACA. Cette volonté de limiter “la prise au vent” a conduit également à intégrer totalement les axes de serrages des roues. Le “radiateur” de frein à disque avant est également implanté de telle façon qu’il ne gêne pas l’écoulement de l’air. Tous ces gains compensent largement l’augmentation des sections de pneus qui peuvent atteindre désormais 30 mm…

  • Merida Reacto IV
  • Merida Reacto IV
  • Merida Reacto IV

Rigide et confortable

Le CF5 permet d’obtenir un cadre à 965 g et une fourche à 457 g, le CF3 est lui à 1 145 g cadre nu et sa fourche pèse 490 g. Les poids peuvent varier de 3% en fonction de la peinture. Le CF5 n’est compatible qu’avec les transmissions électroniques, le CF 3 avec les électroniques et les mécaniques. On note que le pivot de direction passe au 1″1/4- 1″1/2, imposant des potences ou guidons spécifiques. La tige de selle issue de celle du Warp, vélo de contre-la-montre de la marque, donne une flexibilité égale à celle d’une tige de selle de 27,2 mm, c’est le S-Flex. elle incorpore également un feu arrière.

Merida Reacto IV
Pour le confort, le nouveau Reacto IV accepte des pneus jusqu’à 30 mm. Crédit Merida

Côté position, le Merida Recato IV est décliné en 6 tailles et abandonne les tailles mixtes S/M et M/L. La gamme comporte 7 modèles qui vont du Reacto Disc 4000 (premier prix des CF3) à 2499 € jusqu’au Reacto Disc Team-E Bahrain à 10 499 €, modèle phare des CF5.

Contact : Merida