L’éclairage ne sert plus seulement la nuit… Il faut, parfois, y penser aussi le jour et pour cela, disposer d’appareils lumineux et endurants. Comme l’Infini Tron 500 I-282 P !

Dans certaines conditions de circulation, il faut disposer d’éclairages puissants et endurants, c’est le cas de l’Infini 500 I-282 P. Un feu avant qui propose 6 modes différents, dont un qui adapte l’éclairage à la luminosité ambiante. Voyons ce qu’il a dans les batteries !

Une fixation pratique

  • Infini I-282 P 500
  • Infini I-282 P 500

Avec son lien souple et orientable, le 500 I-282 P peut se fixer aussi bien sur un cintre, qu’une potence ou qu’un casque. Sur le cintre on peut régler l’angle de l’éclairage, la tenue est bonne et il fait corps avec le vélo sur une mauvaise chaussée. Placé sur ou sous la potence, on n’éclaire pas bien la route, mais en matière de signalisation, on voit bien le vélo. Avec les modèles de casque, que nous avions à disposition, impossible de ne pas ressentir la boucle métallique sur le crâne. Donc pas convaincu par cette dernière option. La tenue de la boucle est parfaite dans tous les cas, et cela se monte et se démonte en un tournemain, sans outil, ni délai.

Infini I-282 P 500
L’éclairage peut aussi se fixer sur le casque. Mais il ne faut pas que le casque soit trop large au niveau de la fixation. Crédit Infini

Une recharge et une manipulation aisée

Infini I-282 P 500
L’éclairage se charge sur un port USB normal en 2 heures. Crédit Infini

Le Tron 500 I-282 P est livré avec un cordon micro-USB. Le port de charge, situé à l’arrière de l’éclairage, est bien protégé de l’eau par une languette caoutchouc. Il se charge en 2 heures sur un ordinateur. Le voyant rouge situé sur l’interrupteur passe alors au vert. Un appui long sur l’interrupteur allume (ou éteint) le Tron. Un appui court change le mode. On a alors le choix entre 6 modes. On peut aussi utiliser cet éclairage allumé et branché sur une batterie d’appoint si besoin. Bon à savoir…

Une bonne autonomie en signalisation…

Le plus puissant mode fixe fait 500 lumens et éclaire jusqu’à 20-25 m avec 15 m vraiment clairs dans la nuit noire ce qui permet de rouler assez vite même si le faisceau est diffus. Ne jamais utiliser cette option pour s’éclairer en faisant de la mécanique, on est ébloui de façon immédiate ! Côté autonomie, on est alors à 65 minutes après test. Les autres modes “fixes” sont à 250 et 150 lumens et ont des autonomies qui vont de 2 à presque 5 heures dans notre cas. Les tests ont eu lieu avec des températures ambiantes élevées… Au coeur de l’hiver on devrait être un peu plus bas. Avec l’usure aussi. D’une façon générale, on est proche des durées indiquées par la marque. Nous avons fait les tests deux fois pour être sûr.

Endurant en feu clignotant

Il y a ensuite deux modes Flashing. Un pour le jour qui exploite toute la puissance du led avec 650 lumens et un pour la nuit avec 80 lumens. Ces deux modes apportent une grande visibilité. Si on utilise le mode clignotant jour la nuit, c’est très désagréable. Car on se retrouve avec une lumière stroboscopique qui a tendance à figer le décor. Dangereux. Le mode flash nuit a duré plus de 21 h 30 lors des tests. Ambiance boite de nuit à la maison…

Il faut appuyer sur l’interrupteur brièvement pour passer d’un mode à l’autre. Crédit Frédéric Iehl

Il y a pour finir un mode “intelligent” qui passe le flash du mode jour au mode fixe nuit et inversement automatiquement en fonction de la luminosité extérieure. Quand on a consommé les 2/3 de l’autonomie, le led du bouton d’allumage passe au rouge. Et quand on arrive plus loin, l’éclairage envoie des signaux lumineux. En Flashing on a une pulsation rapide et en continu on a une variation de lumière qui revient cycliquement.

Notre avis sur l’Infini Tron 500 I-282 P

Le tarif et la praticité du Tron 500 I-282 P nous ont séduit. A pleine puissance en fixe avec une heure d’autonomie, on est court cependant pour se lancer dans un raid nocturne. A moins de rajouter un grosse batterie externe… Ce sera plus lourd, plus encombrant, il y a de la puissance, mais ce ne sera pas sa vocation première. Il y a des éclairages dédiés à cela… Avec 250 lumens on a un éclairage confortable, mais on évitera de rouler à plus de 20 km/h surtout en rase campagne, car la portée est nettement réduite. La puissance de 150 lumens sera surtout utile en ville. En revanche, le Flashing est très utile pour vous signaler. Il n’éclaire pas, mais vous permettra d’être vu tant le jour que la nuit à la condition de rouler dans des zones éclairées par ailleurs, bien sûr. Par temps ensoleillé, avec le Daytime Flashing vous ne serez pas invisible ! Alors si vous roulez par tous les temps cela peut être utile de l’avoir avec vous, quand la pluie ou le brouillard sont là ou que le ciel se couvre !

Éclairage avant Infini Tron 500 I-282 P

  • Caractéristiques : batterie lithium-ion, led 10 watts, port micro-USB
  • Dimensions : 70 x 32 x 26 mm
  • Modes : Constant (150 lumens), Boost (250 lumens), Super Bright (500 lumens), Flashing (80 lumens), Daytime Flashing (650 lumens), Automode.
  • Poids : 67 g
  • Prix : 41 €

A retenir

Les points positifs

  • Auto Mode
  • Autonomie en mode flashing
  • Fixation

Les points à améliorer

  • Autonomie à pleine puissance
  • Fixation casque non universelle

Contact : Infini, Winora