Doit-on sacrifier la performance au confort ? Peut-on se faire plaisir en pilotage sur une machine destinée à rouler longtemps ? Ces questions, on se les pose souvent avant de choisir un vélo de cyclosport…

Et puis il y a la ligne des Giant Defy Advanced Pro. Ces machines, le fabricant taiwanais les range dans la catégorie performance endurance. En résumé, on a presque le niveau de performances d’un vélo de course comme le TCR, ce qui explique que cette machine est souvent de sortie sur Paris-Roubaix, mais avec un confort incomparable et un comportement un peu plus sage.

Un confort étudié…

Endurance, cela veut surtout dire confort. Mais comme Giant veut conserver un bon niveau dynamique, on a profité des propriétés mécaniques du carbone pour donner une rigidité latérale équivalente au cadre du TCR 2020, tout en étant verticalement plus flexible ! Le composite employé est celui du second niveau de TCR : l’Advanced Composite, et on dispose de la direction Overdrive 2 qui utilise un pivot conique surdimensionné (1″1/4-1″1/2).

2020 Giant Defy Advanced Pro 3
On voit ici la forme évasée du tube supérieur pour combiner confort et rigidité. Crédit Frédéric Iehl

Les formes des tubes ont été étudiées dans l’optique d’obtenir aussi une bonne filtration. On a donc des haubans fins qui se raccordent assez bas et un tube de selle en forme de “D” qui “fléchira” légèrement sur les impacts. On retrouve cette forme sur la tige de selle mais aussi sur le cintre. Avec les mêmes effets.

  • 2020 Giant Defy Advanced Pro 3
  • 2020 Giant Defy Advanced Pro 3

La géométrie est également spécifique, avec un tube supérieur plus court et une douille nettement plus haute que sur un TCR. Le vélo accepte des pneus de 32 mm de section, et dispose des points de fixations pour des garde-boues. De quoi rouler par tous les temps et sur toutes surfaces ou presque ! Enfin, tout est intégré sur cette machine et si cela se révèle très esthétique, c’est parfois assez peu pratique.

  • 2020 Giant Defy Advanced Pro 3
  • 2020 Giant Defy Advanced Pro 3
  • 2020 Giant Defy Advanced Pro 3
  • 2020 Giant Defy Advanced Pro 3

Un test sur 2 niveaux de gamme !

Toute la gamme Defy Advanced Pro se partage le même cadre et les mêmes roues, seuls la transmission et le cintre diffèrent d’un niveau d’équipement à l’autre. Nous avons eu en plus la chance de tester à sa sortie et en haute montagne le Defy Advanced Pro 0 2019 (devenu depuis le Pro 1 en 2020) et là nous avons roulé avec le Defy Advanced Pro 3 entrée de gamme de cette collection 2020 et vendu 3 000 €. Une bonne chose pour se faire une idée du comportement de cette machine dans différentes configurations.

Le Giant Defy Advanced Pro 3

  • 2020 Giant Defy Advanced Pro 3
  • 2020 Giant Defy Advanced Pro 3
  • 2020 Giant Defy Advanced Pro 3
  • 2020 Giant Defy Advanced Pro 3

Le vélo pèse 8,45 kg en taille L. Le Giant Defy Advanced Pro 3 est équipé avec la potence Contact SL Stealth, vue sur le Propel. Du fait qu’elle intègre les durites, il sera difficile de monter un autre modèle, nonobstant les dimensions du pivot qui limitent déjà les choix. Au niveau de la selle, la Contact SL procure une assise plate qui permettra de “glisser” vers l’avant ou l’arrière en fonction de l’intensité. En termes de développement, on a vu large ! La transmission Shimano 105 est ainsi pourvue d’un double plateau 50-34 associé à une cassette 11-34. De quoi passer partout. Au niveau des roues, on a les SLR 1 en carbone sur lesquelles des tubeless de 32 mm sont montés. Le montage est cohérent avec la pratique visée. Même si les pneus de 32 mm sont un peu larges à notre goût…

La géométrie : confort avant tout

La géométrie du vélo est plus courte et plus haute. Ceci permet de soulager le dos et les cervicales, mais impose de revoir son positionnement global pour conserver un pédalage confortable et de “qualité”. Pour retrouver les bons angles corporels, il sera ainsi nécessaire de se reculer un peu plus, voire de baisser légèrement sa selle tout en remontant et en rapprochant le poste de commande. Les vélos sont livrés avec une potence qui intègre les durites, voire le câble des transmissions électroniques. Ce point est important car si vous voulez la remplacer ou modifier sa hauteur, il faudra raccourcir ou rallonger les durites… Vous avez tout intérêt à passer par votre vélociste pour cette opération !

  • 2020 Giant Defy Advanced Pro 3
  • 2020 Giant Defy Advanced Pro 3

La sortie de selle est importante pour le confort. Plus elle est importante, plus la tige de selle peut fléchir et donc amortir les chocs. Au niveau du pilotage, la géométrie a aussi son effet. Pour rendre le vélo moins “exigeant”, Giant a adopté un angle de direction plus couché que sur les TCR. Il est particulièrement couché sur les petites tailles de manière à maintenir le dégagement du pied par rapport à la roue avant. La “réduction” du tube supérieur l’imposant. On a donc une maniabilité qui croît avec la taille du vélo. Les petits Defy sont très stables, les grands sont plus “agressifs”.

La géométrie du Giant Defy Advanced Pro 3

TaillesXSSMMLLXL
Hauteur410445480515535565
Longueur515530545560575595
Angle du tube de selle74°574°73°573°73°72°5
Angle de direction70°571°872°572°572°572°5
Longueur des bases420420420420420420
Stack522546567586605624
Reach370374377381390398

Il y a de la performance !

2020 Test Giant Defy Advanced Pro 3
En montagne, avec son 34-34, il permet de passer partout. On préfère grimper assis et la danseuse ne serre qu’à relancer. Crédit Sterling Lorence

L’ensemble cadre-fourche-roues se montre rigide à souhait. On ne ressent ni flottement ni tassement qu’on soit svelte, lourd ou/et puissant ! Mais il faudra de la puissance pour le faire vivre quand on a trop long… La transmission de l’effort est parfaite. Mais pas question d’imaginer un petit retour du cadre ou des roues pour aider à effacer le passage difficile. Tout sera dans les jambes ! Le Giant Defy Advanced Pro 3 se prête donc aux séances de moulinette aussi ! Et cela tombe bien quand on voit les développements qui sont fournis. On aurait juste aimé que Shimano sorte une cassette 13-34 pour avoir une gamme plus équilibrée… En montagne, le 34/34 permet d’affronter les pires pentes y compris quand on n’a pas la forme. Il faudra porter une attention particulière à la pression des tubeless. En effet quand on se met en danseuse, on peut les “écraser” et perdre un peu d’énergie dans l’affaire. Cela se ressent également quand on relance pour changer d’allure ou accélérer. Ce n’est pas aussi incisif qu’avec un TCR par exemple.

2020 Giant Defy Advanced Pro 3
Avec sa section de 32 mm, ce tubeless apporte du confort. Sa chape se montre aussi très adhérente. Crédit Frédéric Iehl

Il convient donc de faire des essais pour trouver le bon gonflage. Celui qui donne confort et adhérence tout en évitant l’écrasement ou les rebonds. Néanmoins, le montage de pneu de 28 mm permet d’obtenir un tempérament plus sportif. Le Giant Defy Advanced 3 sera ainsi plus tonique et plus vivant ce qui permettra de se faire plaisir, même s’il se montre toujours en deçà de vélos de course sur ce plan. C’est certainement pourquoi on préfère rester en selle longtemps sur cette machine, y compris sur des ascensions de cols. Lors du test du Defy Advanced Pro 0, nous avions effectué deux ascensions du Gavia en Italie, et nous étions resté en selle sur leur quasi totalité à part pour compenser une hausse temporaire du pourcentage. Mais nous avons apprécié son confort et sa transmission !

Un confort efficace

Avec les tubeless de 32 mm gonflés à 4,5 bars (c’est suffisant !), nous avons eu du mal à reconnaître nos routes habituelles. Elles semblaient plus lisses tout à coup ! Quand la route se mouille, on a plus de facilité à prendre de l’angle, on se sent plus sûr. Sur les bandes rugueuses, on sent le travail du tube de selle qui atténue parfaitement les chocs. Un vrai régal. Quand on évolue sur des routes en tôle ondulée, on rebondit moins, c’est plus que sensible.

2020 Giant Defy Advanced Pro 3
Les sorties longues et avec du dénivelé sont le domaine des Defy Advanced Pro. Crédit Sterling Lorence

Au niveau du cintre, nous sommes plus partagés sur le Contact SL D-Fuse. On ne le sent pas trop fléchir. Enfin nettement moins que la version carbone qui équipe les modèles du dessus. Lors de notre essai du Defy Advanced Pro 0 (2019), nous ressentions sa légère flexion sur les chocs qui donnait alors un vrai pendant au travail du tube de selle. La version alu travaille, mais c’est moins flagrant. On peut régler “l’incidence” de l’aile d’avion pour augmenter ou diminuer la flexion. Notre réglage était celui qui donnait le plus d’amplitude. La selle se montre sportive avant tout, elle assure un bon calage avec un séant entraîné et sportif. Elle est parfaite pour qui aime les selles étroites. Le Defy se montre très agréable même après 5 heures de route diverses et variées.

Un pilotage plaisant

Le Giant Defy Advanced Pro 3 n’a pas de trop de prise au vent latéral, le vélo est stable et on peut se lâcher sans crainte aussi bien pour boire, manger que passer une veste de pluie. Sur les mauvaises chaussées idem, les vibrations ne font pas bouger la direction outre-mesure, le vélo conserve son cap. Nul besoin de se crisper sur le guidon ! Quand on est dans un peloton, on navigue de façon précise et sûre en son sein. On note cependant que la direction est un peu lourde et que le vélo se montre moins incisif dans les enchaînements de courbes.

2020 Test Giant Defy Advanced Pro 3
Avec des pneumatiques de 28 mm de section, le Defy Advanced Pro est très agréable en descente. Il est plus calme avec les 32 mm… Crédit Sterling Lorence

Avec les tubeless de 32 mm, on a une tenue de route irréprochable sur tous les sols, secs ou mouillés. On a aussi une légère inertie dans le pilotage… Le Giant Advanced Pro 3 est ainsi très sûr, mais pas aussi vivant que cela. Pas de panique là encore ! Quand nous avions essayé le Defy Advanced Pro 0 (2019), celui-ci était équipé de tubeless de 28 mm et nous avions presque retrouvé les sensations et la précision d’un TCR ! Autrement dit si vous avez un tempérament sportif, n’hésitez pas à mettre des tubeless de 28 mm, le pilotage y gagne beaucoup, le confort y perd peu. Toujours sur ce plan, l’adoption d’un rotor de 160 mm est un vrai plus, surtout quand on freine au dernier moment et qu’il y a de la pente, en montagne notamment.

Le poids…

Avec ses 8,45 kg sur la balance, le Giant Defy Advanced Pro 3 ne fait pas partie des poids plume. Le Defy Advanced 0 de 2019 n’était pas ultra léger avec ses 8 kg, en Shimano Ultegra Di2 et avec capteur de puissance. En compétition cela peut être un souci quand on cherche à limiter au minimum l’inertie dans les accélérations. Ici la vocation de cette machine, c’est de procurer du confort sur la durée et d’avoir une bonne fiabilité.

2020 Giant Defy Advanced Pro 3
L’assise procurée par la Contact SL est plate et permet de se mouvoir facilement. Crédit Frédéric Iehl

En faisant abstraction du poids ajouté par le disque, une bonne part de l’embonpoint est très certainement imputable à l’intégration des câbleries et durites, aux pneumatiques choisis, mais aussi aux “éléments de confort” comme le cadre, le cintre et la tige de selle. Avec un cadre plus léger, on aurait certainement moins de flexion verticale, ou moins de rigidité latérale. Plus légers, le cintre et la tige D-Fuse seraient au mieux inefficaces, au pire trop souples… Alors oui ce n’est pas léger dans l’absolu, mais on reste dans la moyenne des vélos d’endurance.

Pour qui, pour quoi ?

La série des Giant Advanced Pro se destine au cyclosportif et au cyclotouriste. En compétition, à part si on évolue sur des chaussées en mauvais états, on ne compensera pas la perte de nervosité induite par la géométrie et les pneumatiques. Donc on évitera de rouler avec un dossard sur cette machine. Maintenant en cyclosport tonique, elle sera très à l’aise après un passage en tubeless de 28 mm. Sur les plus longues épreuves, elle permettra de faire la différence grâce à son confort.

2020 Test Giant Defy Advanced Pro 3
Le Defy Advanced Pro se montre à la hauteur quand il faut rouler fort ! Crédit Sterling Lorence

En cyclosport, les accélérations violentes ne sont pas prépondérantes donc le vélo ne sera pas pénalisé. D’autant qu’il supporte très bien de rouler à un train d’enfer. Son confort sera un atout non négligeable, et si on a vraiment des jambes, le passer en mid-compact (52-36) est aussi envisageable. Utilisé avec les spécifications catalogue, le Giant sera parfait pour une utilisation cyclotouriste tonique. Les solides tubeless de 32 mm seront parfaits pour cette activité, on regrettera simplement, là encore, que la cassette commence au 11 dents…

Fiche technique du Giant Defy Advanced Pro 3

2020 Giant Defy Advanced Pro 3
Le premier modèle des Giant Defy Advanced Pro dispose en plus d’une couleur sympathique ! Crédit Frédéric Iehl
  • Cadre : monocoque carbone Advanced-Grade Composite
  • Fourche : Advanced-Grade Composite OverDrive 2
  • Leviers : Shimano 105 Hydraulique
  • Dérailleurs : Shimano 105
  • Pédalier : Shimano 105 50-34
  • Cassette : Shimano 105 11-34
  • Chaîne : KMC X-11 SL1
  • Freins : Shimano 105 hydraulique rotors 160 mm/140 mm
  • Guidon : Giant Contact SL D-Fuse/Contact SL Stealth
  • Tige de selle : Giant D-Fuse carbone
  • Selle : Giant Contact SL (neutral)
  • Roues : Giant SLR-1 Disc
  • Pneus : Giant Gavia Fondo 1 32 mm
  • Tailles : XS – S – M – ML L – XL
  • Poids : 8,45 kg en taille L et sans pédales
  • Prix : 3 000 €

Les points positifs

  • Confort
  • Rigidité
  • Roues
  • Tige de selle

Les points à améliorer

  • Potence un peu compliquée
  • Section des pneumatiques en fonction de la pratique

Contact : Giant