Pour l’hiver, pour la pluie, pour les routes en mauvais état, Michelin propose le Power All Season. Un pneu idéal pour la mauvaise saison. Et les autres…

Avec le Power All Season, Michelin entend conserver son statut de spécialiste du pneu vélo. Cette enveloppe est étudiée pour affronter les basses températures, les routes humides et les chaussées pavées de mauvaises intentions. Ou à défaut bardées de silex !

Fiable et “carré”

La première chose qu’on note avec ce pneumatique, c’est que sa carcasse est un peu “ferme”. La présence de la couche de protection anti-crevaison explique en partie cela. L’autre explication tient dans sa carcasse 60 TPI qui se montrera moins sensible aux coupures. Le montage est un peu sport, les tringles sont fermes, il faut donc de la poigne. Nous avons monté ce pneumatique sur des Zipp 30 et des Mavic Open Pro avec les mêmes constatations. Dans les deux cas, la mise en place et le démontage réclament de la force. Au gonflage, à 6,5 bar, la section est pile à 25 mm comme le marquage. Du côté du poids, on est un peu plus lourd qu’annoncé, 281 g au lieu de 270. La forme du pneu est “cylindrique ” et passe donc sans surprise dans le cadre et la fourche d’un vélo même un peu ancien…

Michelin Power All Season
Ce pneu est parfaitement aux cotes annoncées. Il tourne parfaitement rond en plus. Crédit Frédéric Iehl

Efficace mais ferme

Une fois la chape nettoyée de sa cire de démoulage, on commence à prendre contact avec le pneu. Ce qui surprend d’abord, c’est que gonflé à 6,5 bar, il donne une grande sensation de fermeté. Il amortit peu les chocs et on fait parfaitement corps avec la roue. Sur une chaussée un peu secouante on le ressent donc immédiatement… En danseuse, on ne perçoit aucun “flottement” ni aucune dérive et ce quelle que soit la force de l’impulsion. Au roulage, on ne retrouve pas cependant la sensation d’élasticité des carcasses haute densité, au-dessus de 120 TPI. En résumé, on n’a pas l’impression de perdre de l’énergie, mais on n’a pas pour autant celle d’en gagner ! Cet écart de sensation avec un pneu “course temps sec” ne sera guère sensible sous l’eau, il le sera plus sur le sec par contre. Même si la chape ne donne jamais la sensation d’être collée au sol au sens négatif de la chose quand la température est au dessus de 10 °C.

Michelin Power All Season
La chape comporte ces sculptures qui en se déformant lui donnent plus de surface de contact. Crédit Frédéric Iehl

Il a du grip !

C’est un peu pour cela qu’on l’a choisi ! Le Michelin Power All Season est prévu pour affronter les conditions d’adhérences les plus mauvaises. Une fois rodé, la chape se montre à la hauteur de ces promesses. Nous avons roulé sous l’eau plus ou moins chaude et sur sol froid. Point de température négative, ni de saumure cependant. La prise d’angle est progressive du fait de la section et de la souplesse de la gomme. Et il faut vraiment tirer dessus pour en atteindre les limites. En fait, souvent on a peur avant que le pneu ne commence à décrocher. Pour l’exploiter pleinement, il faut donc vraiment être à l’attaque en permanence. Idéal en compétition, moins à l’entraînement… En 25 mm le comportement est déjà fabuleux, nul doute qu’en 28 mm on ne puisse négocier des courbes serrées encore plus rapidement. On ressent aussi ce grip dans les relances ou on sent que la roue arrière patine moins, voire pas du tout, y compris en montée. On est donc très en sécurité avec cette enveloppe, mais il convient de rester prudent tant dans sa vitesse que dans la force des freinages… Car la tenue de route est vraiment grisante. Et cela peut faire la différence sur une descente longue. Le “bon pilote” ira plus vite, le cycliste moins à l’aise perdra moins d’influx nerveux à suivre. Le Power All Season est donc sûr, mais il ne fait pas de miracle. Face à une nappe de gasoil, il se comportera comme les autres…

Endurant et résistant

Michelin Power All Season
La chape n’a pas été trop usée. En usage compétition et si les routes sont salées ou sablonneuses, elles souffriront plus. Crédit Frédéric Iehl

Nous avons fait un peu moins de 2 000 km. L’usure est quasi imperceptible. Les sols sur lesquels nous avons roulé étaient peu abrasifs et surtout nous n’avons pas eu de gel donc pas de saumure. Un mélange qui dévore souvent les gommes ! Les “puits” d’usure sont toujours apparents, nous avons “nettoyé” après chaque sortie les chapes et nous n’avons pas vraiment eu de grosses coupures non plus. Il y a bien sûr une part de chance, mais nous n’avons pas eu de crevaison lors de ce roulage hivernal. La couche anti-crevaison en Aramide a très certainement son importance et son efficacité !

Notre avis

Michelin Power All Season
Nous avons souvent roulé sur sols humides et froids cet hiver. Et les pneus ont répondu présents. Crédit Frédéric Iehl

Le Michelin Power All Season est un pneumatique tout temps orienté compétition. Il est vendu comme tel et son comportement va dans ce sens. Avec un pilotage “calme” et en 25 mm on ne sentira pas forcément un gros écart avec un pneu de course de même section. Il faudra allez chercher de l’angle, faire de grosses relances en sortie de rond point pour percevoir tout le potentiel du Power All Season. Donc si c’est pour rouler calmement, ce Michelin frôlera le sur-équipement, un Lithion 3 en 25 ou 28 mm fera le job. En revanche, si vous roulez le couteau “entre les dents” c’est un excellent choix pour les épreuves de début ou de fin de saison, ou pour celles qui se déroulent dans des conditions dantesques. Même s’il ne donne pas la sensation d’être “collé” par temps chaud, il faudra se souvenir que sa carcasse consomme plus d’énergie que les autres pneus course de la gamme et qu’elle se révèle surtout moins souple. En résumé : idéal pour les compétitions sous l’eau et dans le froid !

Fiche technique du Michelin Power All Season

  • Chape : Hi Grip Design, gomme Grip Compound
  • Carcasse : Nylon 60 TPI, 3 plis, renforcé d’aramide sous la bande de roulement et une partie des flancs
  • Section : 23 mm, 25 mm et 28 mm
  • Section mesurée pour un 25 mm : 25 mm à 6,5 bar
  • Poids : 281 g (283 et 279) en 25 mm
  • Prix : 43 €

Les points positifs

  • Adhérence
  • Résistance à la crevaison
  • Résistance à l’abrasion

Les points à améliorer

  • Confort

Contact : Michelin