Zwift c’est la plateforme d’entraînement sur home-trainer à la mode. Justement parce qu’on ne fait pas que s’y entraîner !

Avec Zwift, on rentre de plein pied dans le cyclisme virtuel et cela révolutionne l’entraînement. Ici, tout est en images de synthèse et on roule sur des parcours variés situés dans des zones géographiques réelles ou imaginaires ! Comme un jeu vidéo, mais on y roule vraiment. Seul ou en groupe, on s’y entraîne, on s’y teste ou y on court. Et on y côtoie aussi bien des anonymes que des champions ! En résumé, “on s’y amuse” et sur un home-trainer cela fait toute la différence ! Pour un abonnement mensuel, sans engagement, de 15 € vous aurez accès à toutes les prestations. Mais ce sera à vous de penser à la résilier sinon il est reconduit tacitement. Pour débuter vous aurez une période d’essai de 7 jours gratuits. Kilométrage illimité !

Zwift l'entraînement virtuel
La plateforme est assidument fréquentée par des pros comme Geraint Thomas ou les Mitchelton-Scott. Crédit Zwift

Comment cela marche ?

Zwift l'entraînement virtuel
Il faut un matériel pointu pour profiter pleinement de la simulation. Mais on peut déjà bien travailler avec du matériel plus “ordinaire”. Crédit Swift

Zwift fonctionne sur ordinateur (Mac et PC), smartphone et tablette (iOs et Android) et nécessite une connexion internet permanente. Impossible de pratiquer dans sa cave si internet n’y descend pas…Vous avez aussi une application Zwift Companion iOs et Android qui va vous permettre d’interagir avec les autres participants. Il faut enfin lui associer un home-trainer. Tout est possible ici, du home-trainer basique au modèle le plus sophistiqué. Avec un simple capteur de vitesse Bluetooth sur la roue arrière, on peut déjà pratiquer même si l’expérience est assez incomplète. À l’opposé, avec un smart-trainer de dernière génération on est alors dans la simulation totale… Une fois équipé, vous avez ensuite le choix entre diverses pratiques : tests physiques, entraînements et bien sûr “compétitions” ou « ride ». Tout cela va se pratiquer sur des parcours virtualisés. Vous allez rouler dans Londres, New-York, Richmond, Innsbruck ou autres… Il y aussi Watopia, un monde totalement imaginaire même si certaines montées ressemblent beaucoup à de l’existant… Il y a enfin un monde tout terrain. Vous allez également “débloquer” des difficultés et des parcours au fur et à mesure que vous allez changer de niveau. On est vraiment dans l’optique du jeu vidéo !

Zwift l'entraînement virtuel
On peut sélectionner des circuits dans chaque “monde”. Plus ou moins longs et exigeants.

Et si vous reconnaissez les métropoles où vous allez évoluer, vous serez surpris de prendre les voies du métro à vélo ou de grimper sur des bretelles d’autoroute futuristes et qui bien sûr n’existent pas encore ! Et nous disons bien où vous allez évoluer car vous aurez un avatar que vous pourrez équiper en fonction des options que vous débloquerez en roulant assidument ! Tenue, casque, lunettes, vélo, roues et angles de prise de vue, tout est personnalisable ! Le virtuel est intégral sur Zwift, mais l’entraînement et la pratique du cyclisme, eux, sont bien réels.

  • Zwift l'entraînement virtuel
  • Zwift l'entraînement virtuel

En route ou presque !

Quelle que soit l’activité que vous aurez choisie de pratiquer, vous roulerez au milieu d’un peloton. Cela est à la fois déstabilisant et motivant. Par exemple dans les “Routes ou compétitions” les pentes positives ou négatives auront leur incidence sur votre vitesse et la puissance développée, comme dans la réalité. On y profite aussi des phénomènes d’abri. C’est le mode «Sim» pour simulation.

Zwift l'entraînement virtuel
On roule sous l’eau pour rejoindre les îles sur Watopia.

En mode entraînement ou test, en revanche, la topographie peut devenir un décor “inerte” avec le mode “Erg” activé. Vous avez une cible de puissance à atteindre et peu importe l’endroit où vous êtes, votre home-trainer connecté calculera la contrainte pour que vous développiez la puissance demandée indépendamment de votre cadence. Ce qui fait que vous pouvez grimper “facilement” des pentes de 15 % sur le plateau ou peiner pour rouler sur du plat en mettant tout à gauche en fonction du timing du plan de travail. Mais à ce stade, la présence d’autres cyclistes, points de mire bienvenus, peut vous sauver quand l’envie s’étiole !

Les tests

On apprécie les tests qui se montrent impartiaux ! La réalité, même virtuelle, est parfois dure à accepter ! On souffre, mais on est piloté tout le long de la séance, ce qui motive pour produire une poignée de watts supplémentaires et obtenir le meilleur résultat possible. Mais ces épreuves sont des passages obligés si vous voulez vous lancer dans une préparation de pointe et suivre les entraînements et plans d’entraînement de Zwift, même si c’est du virtuel c’est physique !

  • Zwift l'entraînement virtuel
  • Zwift entraînement virtuel

Les entraînements

Il y a des exercices, des plans d’entraînements et on peut même personnaliser ses propres séances. Lors du déroulement de la séance, à l’écran on voit la zone de puissance qu’on doit atteindre. Zwift agit alors sur le home-trainer connecté (mode Erg) pour qu’on la développe à haute ou basse cadence de pédalage. On est parfaitement guidé. Il y a, de plus, des encouragement quand on faiblit ou qu’on arrive en fin de temps de travail. Assez motivant, d’autant qu’il y a les autres cyclistes qui roulent soit librement soit en entraînement aussi. Alors parfois pour ne pas se faire lâcher, on développe un peu plus… et on s’entraîne bien au final.

Zwift entraînement virtuel
Lors des entraînements, on a le programme, la zone à cibler et le temps qu’il reste à faire. Un guidage de pointe.

Il y a des séances de travail spécifique dans les plans bien sûr, mais aussi de l’endurance. Reste à trouver le temps et la motivation pour rouler presque 3 heures après une journée harassante de boulot et surtout sans gêner les voisins… Mais on travaille bien !

Les “Routes”

On roule comme on veut en fait sur ces cessions. Il y a des classements annexes, meilleurs grimpeurs ou meilleurs sprinters, qui permettent de faire quelques exercices et se jauger par rapport à la “concurrence”, mais sur la sortie point de classement. Un tableau vous indique juste qui est devant et qui est derrière vous. Vous avez également des indications sur qui “roule”, qui suit un entraînement, qui est connecté sur un smart-trainer etc. On vous donne également les watts par kilo. Des fois quand une fusée passe, cette valeur vous plombe le moral… Vous profitez ici pleinement de la topographie, les pentes vous freinent ou vous accélèrent et si vous vous mettez dans les roues cela devient plus facile que si vous êtes en tête.

  • Zwift l'entraînement virtuel
  • Zwift l'entraînement virtuel
  • Zwift l'entraînement virtuel

Sur cette activité, on ressent d’autant mieux la réalité virtuelle qu’on dispose d’un smart-trainer de haut niveau apte à simuler des pentes raides. Dans notre cas, nous étions limité à des pentes simulées de 6 % seulement. Au-dessus, nous sommes donc amené à rouler nettement plus vite sur le home-trainer pour produire la puissance “voulue” par la pente virtuelle que nous affrontons… C’est un peu déstabilisant d’affronter une rampe de 15% à 10 km/h à l’écran en roulant sur le home-trainer à près de 40 km, à bout de force… Mais on s’y fait et on travaille là encore, mais c’est plus la condition cardio-vasculaire qui en profite que la gestuelle. Sur ce mode, on peut également “visiter” les parcours à chaque intersection en sélectionnant la direction voulue. Il y a une totale liberté.

La compétition

Il y a aussi des rendez-vous sur Zwift, pour des “rides” et des courses. Pour les rides, des groupes se constituent pour rouler ensemble sur des parcours définis. Un peu comme une sortie entre amis, ce qui n’empêche pas quelques sprints pancarte ! Une communauté, une marque, un groupe lance une invitation dans la rubrique évènements de Zwift où sur les réseaux sociaux et c’est parti ! Pour les compétitions, on est quasiment dans la réalité, il y a des catégories de valeurs et des règles à respecter impérativement en matière de home-trainer et de captation de la puissance. Tout manquement entraînant une exclusion de la plateforme… Bref c’est sérieux. Les courses sont de tous types, criterium, courses de côtes grand circuit, il y a de quoi passer de bons moments tout en s’entraînant dur !

Notre avis

Nous avons apprécié notre entraînement virtuel sur Zwift. Les heures sont passées vite, nous avons eu bien mal aux jambes et senti les effets bénéfiques de ces séances. Le tarif est d’autant plus raisonnable qu’on peut bénéficier de plan d’entraînements efficaces. Le tout étant de bien les choisir. Nous avons cependant été frustré par la qualité de notre “vieux smart-trainer” et de ses 6 % de pente simulée… La simulation perd beaucoup en réalisme, mais si on arrive à déconnecter son esprit de ses jambes dans les montées abruptes, ou qu’on n’utilise pas de compteur, on arrive à rester immergé dans cette réalité virtuelle. Et ce qui est certain, c’est qu’on pédale vraiment !

  • Zwift l'entraînement virtuel
  • Zwift entraînement virtuel

On est aussi frustré de ne pas pouvoir piloter son avatar, on prend parfois peur tellement cela “frotte” dans le peloton, mais c’est surtout aux croisements qu’on serre fort les fesses quand un cycliste vous coupe la route et qu’on se jette sur les freins ! Il faudra se rééduquer quand on reprendra une activité extérieure… En termes d’efforts, rien à dire, Zwift c’est top. Par contre si vous désirez simuler des sorties réelles pour reconnaître vos futurs terrains de jeux, c’est nettement moins bien. À l’occasion de quelques évènements vous pourrez travailler sur des sommets ou des cols mythiques, mais vous n’aurez pas accès comme sur d’autres plateformes à une banque de parcours réels virtualisés. C’est la limite du système. Mais on peut trouver son bonheur dans le monde Watopia en termes de difficulté. Et surtout n’oublions pas le côté ludique et convivial qui permet de rouler en groupe avec ses amis et de faire quelques pancartes. Comme dans la vraie vie…

Zwift l'entraînement virtuel
A la fin de la période d’essai, vous aurez ce petit message !

Contact : Zwift