Aperçu en catimini au Omloop Het Nieuwsblad et plus visiblement à Paris-Nice, le Lapierre Aircode DRS s’officialise !

Seul modèle de la gamme à ne pas être décliné en version disque, le vélo aérodynamique des Groupama-FDJ, accusait aussi son âge ! Avec le Lapierre Aircode DRS, le constructeur français remet les pendules à l’heure. Et prend de l’avance ?

  • Omloop Het Nieuwsblad 2020 Groupama-FDJ Vélos Équipes Pros 2020
  • Paris-Nice 2020 Matériel Groupama-FDJ Vélos Équipes Pros 2020

Meilleur en tout ! Tout simplement…

Pour créer cette troisième génération d’Aircode, Lapierre a tiré les enseignements des deux premières, mais aussi de son vélo de chrono : l’Aerostorm DRS. De plus, les compétences du PhD Bert Blocken de l’Université d’Eindhoven, spécialiste en aérodynamique, et la puissance de calcul des logiciels de simulation ont été mises à profit pour étudier les formes de ce nouveau cadre qui combine donc CX optimal et freins à disque. Le but étant de le rendre performant, quelle que soit la direction du vent. Pour l’heure si le design du cadre et de la fourche sont figés, il y a encore du travail à effectuer au niveau du guidon et des pièces de liaisons avec le cadre. Dans quelques semaines, le Lapierre Aircode DRS sera prêt !

  • Lapierre Aircode DRS Vélos Équipes Pros 2020
  • Lapierre Aircode DRS Vélos Équipes Pros 2020
  • Lapierre Aircode DRS Vélos Équipes Pros 2020

Fred Grappe, directeur de la performance au sein de l’équipe groupama-FDJ, témoigne : « Le nouvel Aircode DRS a été développé pour apporter un meilleur aérodynamisme via l’expertise des aérodynamiciens de l’université d’Eindhoven et un excellent confort. Sa nouvelle géométrie et sa structure en carbone optimisé permettent à ce nouvel Aircode DRS d’être le complément indispensable au Xelius SL. »

Rigidité mais aussi confort !

L’aérodynamique permet d’économiser l’énergie, mais si le vélo se montre trop raide, trop exigeant, trop secouant, le gain peut être compensé par des pertes énormes dues à la fatigue. Le Lapierre Aircode DRS adopte une géométrie arrière proche de celle du Xelius SL avec des haubans accolés au tube supérieur mais pas au tube de selle. Ces gains de confort et de tenue de route, car le vélo “rebondira” moins, peuvent faire la différence dans un sprint, ou une course rapide ! La géométrie a été revue, l’arrière est plus court, le rapport Stack et Reach est optimisé pour chacune des tailles et l’avant du vélo a été retravaillé pour apporter plus de précision. Les rouleurs trouveront encore plus facilement leur position sur cette machine. La rigidité est également au rendez-vous. La conception du triangle principal, la fabrication en fibres de carbone unidirectionnelles et le centrage des masses font que tout a été pensé pour ne pas perdre le moindre watt !

  • Lapierre Aircode DRS Vélos Équipes Pros 2020
  • Lapierre Aircode DRS Vélos Équipes Pros 2020
  • Lapierre Aircode DRS Vélos Équipes Pros 2020

Stefan Kung, l’un des premiers utilisateurs en courses, parle de cette nouveauté : “Pour un coureur de mon profil, c’est tout simplement le vélo idéal. Quand je roule sur le plat, on peut réellement sentir son aérodynamisme. J’ai même l’impression qu’il me pousse à aller plus vite. C’est également un vélo plus confortable, notamment sur les mauvaises routes. Il incarne la combinaison parfaite pour aborder les classiques en étant performant.

Lapierre Aircode DRS Vélos Équipes Pros 2020
La liaison fourche tube de direction est très fluide. Crédit Lapierre

Julien Pinot entraineur de Groupama-FDJ confirme : “Arnaud Démare et Stefan Küng se sont impliqués dès les premières phases de test dans la conception de ce nouveau vélo. Tous les deux ont pu rouler sur des prototypes depuis le début de la phase de développement et leurs témoignages nous ont été précieux afin d’optimiser quasiment en instantané la rigidité et le dynamisme du cadre Aircode DRS.

Contact : Lapierre