Des chaussures performantes sont avant tout adaptées à la pratique. Étudiées pour les cyclistes très sportifs, les fi’zi:k Powerstrap R5 pourraient donc vous surprendre !

On aime toujours l’excellence, plus léger, plus rigide, plus cher aussi… C’est vrai en matière de vélo, mais aussi en ce qui concerne les chaussures. Mais voilà, la première qualité qu’on attend des chaussures c’est d’y être bien ! Et il n’y a pas qu’une histoire de chaussant, la “dureté” de la semelle est aussi à prendre en compte. Les fi’zi:k Powerstrap R5 se destinent à des pratiquants réguliers, qui roulent longtemps et parfois de façon intense, mais sans recherche, ni besoin, de la performance ultime. Bref avec une puissance dans la moyenne, on domine les chaussures, on ne les subit pas. Et c’est très agréable !

Simples et efficaces

  • fi'zi:k Powerstrap R5
  • fi'zi:k Powerstrap R5
  • Effect Reflective fi'zi:k Powerstrap R5

Pour gagner du poids et limiter les coûts, le Velcro effectue un retour en force au même titre que les laçets dans toutes les gammes. Pour ces Powerstrap R5 (collection Tempo), le fabricant italien a utilisé deux brides Velcros dont une en “Z” sur l’avant pied. Le poids est de 645 g la paire en 45,5. Nos chaussures sont en version Reflective. La teinte est gris foncé sans éclairage direct. La moindre source lumineuse les rend alors blanc fluo, donc très visible. Ce traitement amène leur tarif à près de 140 €, au lieu de 120 € pour les couleurs courantes. Une bonne nouvelle, fi’zi:k indique désormais la longueur du pied en mm dans ses chaussures en plus des autres systèmes de mesure. C’est nettement plus facile pour faire son choix !

  • Bride velcro avant fi'zi:k Powerstrap R5
  • Perçage des fi'zi:k Powerstrap R5

On remarque aussi que l’implantation du perçage pour fixer la cale est située plus sur l’avant de la chaussure. La différence est de l’ordre de 10 mm par rapport à une chaussure typée compétition, ce qui peut limiter l’engagement de la cale d’autant.

Le chaussant

Les chaussures sont piles à la taille du pied. On y “rentre” donc confortablement. Pieds nus, avec socquettes ou chaussettes hiver, pas de problème, le pied y est confortable. La tige est suffisamment large pour accepter cette petite variation. On peut même envisager de mettre une semelle interne plus technique. Un pied normal ou fin y trouvera donc sa place facilement. Un pied large, non… La semelle de propreté fournie comporte un renfort au niveau de l’appui des métatarses qui se montre très agréable à l’usage. Il donne une bonne stabilité . Le talon remonte assez haut et englobe parfaitement le tendon d’Achille. Pour la marche éventuelle, les semelles sont équipées de patins à l’avant et de talonnettes à l’arrière. Cela offre un bon grip quand on se déplace à pieds, même sur surface humide.

  • semelle interne fi'zi:k Powerstrap R5
  • Semelle interne fi'zi:k Powerstrap R5

La tenue du pied

La bride en “Z” assure une tenue précise et confortable de l’avant-pied. La large bride située sur le cou de pied plaque bien ce dernier sur la semelle tout en évitant les sensations de cisaillement. On peut ajuster précisément la tension, même si c’est moins “pratique” qu’un système mécanique. L’intérieur de la chaussure comporte au niveau du talon de nombreux picots anti-remontée qui limitent les possibilités de glissement vertical. Le pied est donc donc très stable.

Talon des fi'zi:k Powerstrap R5
L’intérieur du contrefort du talon comporte des petits picots anti-dérapant.

De plus, le serrage n’évolue pas au cours de la sortie. Et si on le retend, c’est donc uniquement parce qu’on ne l’avait pas bien fait au départ ! Dès lors que la chaussure est à la bonne taille, on n’a pas besoin de serrer exagérément non plus. Après plusieurs heures dans le frais et le froid, nous n’avons pas noté d’inconfort. Le pied est à l’aise dans ces chaussures. On regrette cependant qu’il n’y ait pas d’ouverture dans la semelle, tant pour l’aération que l’évacuation d’eau.

Le pédalage

On est bien dans les fi’zi:k R5 Powerstap, mais quand on pédale ? On ne ressent pas de flexion dans la semelle qu’on soit assis en selle ou en danseuse. Même et surtout avec de gros braquets… En revanche, on note que les chaussures sont plus souples en torsion. Si on a un coup de pédale un peu “désordonné”, on note que le talon peut alors flotter. Au tirage, si on y va comme une brute, on ressent même une légère élasticité de la tige. Un compétiteur avec de la puissance le ressentira donc. Mais pas de risque de “sentir” la cale quand on écrase les pédales !

Semelle externe des fi'zi:k Powerstrap R5
La semelle est en Nylon renforcé de carbone, elle se montre efficace au pédalage !

La semelle est vraiment efficace, et le renfort sous la première de propreté apporte de la stabilité à l’appui. L’association du Nylon et du carbone sur la semelle externe fait mouche, mais sur la durée, le Nylon a tendance à se charger en eau et à devenir plus souple… On n’aura donc une évolution de la “performance” dans le temps, fonction des conditions climatiques.

Notre avis sur les fi’zi:k R5 Powerstrap

L’expérience globale est très bonne si on ne se “trompe” pas de destination. Les fi’zi:k Powerstrap R5 conviendront parfaitement à des utilisateurs réguliers qui recherchent un bon ratio confort/efficacité. Le rendu du coup de pédale est très satisfaisant, mais il affichera les limites de la chaussure si le cycliste est un compétiteur assidu ou un cyclosportif tonique. Il vaudra mieux dans ce cas se tourner vers les modèles R4 ou R3 de la marque pour disposer d’une semelle plus apte à supporter les efforts violents. Et ne pas se dire que pour un montant de 120/140 €, on peut trouver “plus performant” dans des marques concurrentes. Les R5 sont des chaussures adaptées à une pratique et non un premier prix.

usure fi'zi:k Powerstrap R5
Le revêtement Reflective se montre sensible aux chocs et frottements.

Car ici on a du confort, un produit exploitable et donc agréable. Il ne faut pas l’oublier. Il se montre de plus bien fini et technique. Les chaussures se nettoient assez facilement. Il faut dire qu’en raison de la saison elles ont été souvent protégées par des surchaussures. Ce qui limite quand même les salissures. On remarque cependant que le traitement Reflective se montre un peu sensible à l’abrasion et aux petits chocs. La marche pourra également attaquer la tige au niveau du bout du pied qui dépasse largement la semelle. On dit “pourra” car en deux semaines d’usage et environ 2 km de marche, nous n’y sommes pas arrivé, mais il y avait encore les surchaussures…

Fiche technique fi’zi:k Powerstrap R5

  • Semelle : Nylon renforcé de carbone
  • Matériaux tige : Polyamide
  • Coloris : Gris Réflectorisant, Blanc, Noir
  • Compatibilité perçage : trois points
  • Système de maintien du pied : 2 Velcro Powerstrap
  • Pointures disponibles : 36-48
  • Poids : 645 g en 45,5
  • Prix : 139 € (Reflective) 119 € (Blanc ou Noir)

Cotes de la chaussure pour un pied de 293 mm

  • Longueur semelle externe : 285 mm
  • Longueur semelle interne : 290 mm
  • Longueur de la tige : 297 mm
  • Largeur semelle externe : 85 mm
  • Largeur semelle interne : 95 mm
  • Largeur de la tige : 100 mm
  • Hauteur talon : 30 mm
  • Distance perçage supérieur bout de semelle : 76 mm
  • Distance perçage intérieur bord de semelle : 15 mm

A retenir :

Les points positifs

  • Prix
  • Confort
  • tenue du pied

Les points à améliorer

  • Cales avancées
  • version pied large
  • pas d’évacuation d’air ou d’eau dans la semelle

Contact : fizik.com, A4selection