Développé par Boeing, le lubrifiant Boeshield T9 est plein de promesses pour le cycliste. Durable, efficace, il améliore la fluidité de la transmission et sa durabilité.

Et un transfert de technologie de plus avec l’aéronautique. Le lubrifiant Boeshield T9 est une cire sèche à base de paraffine qui s’applique sur tout ce qui tourne et ne peut être graissé ! Chaîne, axe de frein ou de dérailleur sont les cibles principales de son action. Mais ce lubrifiant qui une fois sec ne capte ni la poussière, ni l’humidité, ni les salissures peut aussi protéger les surfaces du goudron et de la saleté. Un simple coup de chiffon à l’issue de la sortie permettant de récupérer son matériel en parfait état de marche et comme neuf ! Tout temps, il se montre plus économique que les autres lubrifiants dans la mesure où les solvants (inutiles pour la lubrification) ne représentent que 20 % du produit. Il faut juste l’appliquer sur des surfaces propres et dégraissées et passer un coup de chiffon avant de rouler pour enlever l’excédent ! Et normalement on est parti pour quelques kilomètres tranquilles ! A découvrir dans notre essai !

Burette de lubrifiant T9
Le conditionnement du T9 en burette sera plus efficace pour la chaîne. Crédit Boeshield

Les prix

Le T9 est vendu sous diverses formes qui conviendront aux divers usages :

  • Les burettes de 29 ml à 8 € et de 118 ml à 16 €
  • Les Spray de 118 ml à 16 € et de 335 ml à 31 €
  • Le bidon de 3,79 l à 220 €

Les burettes seront idéales pour la chaîne et les engrenages, les sprays pour toutes les articulations. Le bidon sera utile pour une utilisation intensive du produit en atelier, car au final on en consomme pas tant que cela…

Contact : T9, Tecnoglobe