Pédales Tests

Les pédales Speedplay Zero à l’épreuve des kilomètres sur un test très longue durée !

2021 test Pédales Speedplay Zero

Bien sûr il s’agit de l’ancienne génération de pédales Speedplay que nous avons testées sur presque 14 ans… Mais il y a de nombreux enseignements à tirer pour les Wahoo Speedplay !

À l’heure où Wahoo, nouveau propriétaire de Speedplay, sort une nouvelle génération de pédales, on peut se demander la pertinence d’un test longue durée des “anciens” modèles Zero… Il y a plusieurs raisons à cela. D’une part, il y a des consommateurs qui viennent de les acheter et d’autre part, il y a encore plein de pédales ancienne génération en vente ! Donc s’il y a des amateurs autant qu’ils sachent où mettre les pieds. Les nouvelles Wahoo Speedplay présentent des modifications notables au niveau de leur ligne d’axe et c’est l’un des petits points faibles que nous avions noté. Ensuite, tout est compatible entre les deux générations. On peut ainsi monter les anciennes cales sur les nouvelles pédales et les nouvelles cales sur les anciennes pédales. De bonnes raisons de s’intéresser aux anciennes Speedplay Zero. En route pour en savoir plus !

Des pédales simples, des cales complexes

Les pédales Speedplay Zero sont simples. Un axe en CrMo, en inox ou en titane, deux roulements annulaires et un roulement à aiguille. Rajoutez un corps en résine et des renforts d’appui en inox et vous avez les pédales. Pour les cales, vous avez une partie caoutchouteuse pour la marche sur les Aero Walkable, une plaquette en aluminium, un ressort en acier de forme fer à cheval, deux vis, des butées et le cas échéant un adaptateur en résine pour les fixer sur les semelles traditionnelles avec perçage trois points…

Ce qu’on gagne en poids d’un coté, on le perd de l’autre. Une paire de pédales Speedplay Zéro CrMo pèse ainsi 222 g et les cales Aero Walkable 153 g avec bouchons (24 g les bouchons). Les nouvelles Wahoo Speedplay reprennent les grandes lignes des pédales Zero, on peut donc imaginer que ces conclusions sont toujours d’actualité. On gagnera du poids sur le vélo, on en perdra un peu sur les chaussures.

L’ergonomie au pouvoir

De part leur construction, les pédales Speedplay Zero permettent un verrouillage sur leurs deux faces, sauf pour le modèle Aero. La cale se fixe au moyen de 4 vis et nécessite soit une semelle adaptée (on trouve quelques marques qui le proposent), soit un adaptateur (fourni avec les cales ou les pédales). Dans le premier cas, on pédale un peu plus près de l’axe (8,5 mm) qu’avec les autres systèmes. Avec l’adapteur on est aussi haut que la concurrence avec 13 mm. Les semelles prévues pour Speedplay permettent de plus engager ou avancer le pied qu’avec les autres pédales automatiques. Avec l’adaptateur on est sur la même plage qu’avec les autres systèmes de cales aussi bien longitudinalement que latéralement. La liberté angulaire est modulable entre 0°et 15°. Originalité des cales Speedplay, on peut règler l’inclinaison de la cale et sa liberté angulaire au moyen de 2 vis qui vont encadrer la course du ressort.

2021 test Pédales Speedplay Zero
Le gros avantage de ces pédales est la possibilité de faire un réglage fin de l’angle de pédalage. Ici avec les anciennes cales, mais aussi avec les Aerowalkable ! Crédit Frédéric Iehl

Ces réglages peuvent être effectués avec la chaussure enclenchée sur la pédale. Si on est deux, avec le vélo sur un home-trainer, on peut obtenir un réglage très fin, puisque “l’aide” peut serrer les vis quand le pied est en position. De plus, il y a des repères qui permettent de noter la position de réglage ce qui facilite la mise en place des cales suivantes si on ne touche pas aux adapteurs… Les nouvelles cales Wahoo Speedplay procurent les mêmes possibilités, on se retrouve donc face aux cales permettant le plus de mouvement du marché et quasiment les plus faciles à régler (hors cales Time). Il convient cependant d’éviter que le talon ne soit trop libre pour éviter de taper la base ou la manivelle…

Prise en pied !

Les anciennes Speedplay Zero se montent avec une clé de 15 mm, sauf le modèle Crmo qui peut aussi être serré avec une clé de 8 mm. Les nouvelles Wahoo Speedplay n’utilisent plus que la clé Allen de 8 mm pour leur montage. Les premiers enclenchements sont plus délicats qu’avec les autres systèmes. Ici on appuie verticalement sur la pédale, alors que le geste habituel consiste à pousser vers l’avant pour mettre la pédale à l’horizontale avant de l’enclencher. Il y a donc quelques ratages au début. Parfois, on ne trouve pas toujours la pédale non plus… Cependant l’habitude se prend vite et on enclenche facilement y compris avec des surchaussures. On se prend parfois à déchausser plus facilement que ce qu’on imagine par contre. La tension du ressort est plus faible que sur les autres systèmes de pédales. Il convient alors de faire attention au réglage de la cale, surtout si on opte pour une liberté angulaire nulle. Pas de panique cependant avec l’habitude et un bon réglage, on ne déchausse jamais intempestivement. Sprint, relance ou démarrage ne conduisent jamais au déchaussage. En revanche, lors des chutes, les pieds se libèrent, aussi bien vers l’extérieur que l’intérieur. Mais dans cette direction il faut forcer. Si on est au sol, pied enclenché sur les pédales, c’est très difficile de déverrouiller vers l’intérieur, mais on y arrive…

2021 test Pédales Speedplay Zero
Les surfaces de contact s’usent assez peu. Les cales frottent sur l’axe et le marquent. Crédit Frédéric Iehl

A l’usage

La liberté angulaire est assez étonnante au début, car on a presque la sensation que le pied est sur un glaçon, tellement c’est fluide. On est moins plaqué que sur une Time par exemple, mais ce flottement qui peut être gênant au début se fait vite oublier. Est-ce qu’on a la sensation de pédaler plus rond ? Oui avec de semelles compatibles, non avec l’adapteur. Mais la sensation qui prime est celle d’une grande efficacité. On n’a jamais la sensation que la chaussure “glisse” d’avant en arrière quand on pousse et tire, au passage des points morts haut et bas. En fait de part leur conception, les Speedplay ne reposent pas sur un ressort. La structure de la cale permet également de limiter les influences de l’usure sur la tenue du pied. Même si on voit apparaitre un jeu vertical à l’usage dans la fixation. Enfin, la dimension de la pédale permet également de parfaitement passer en courbe. Avec des manivelles de 180 mm, pas besoin d’arrêter de pédaler même sur un critérium, on ne touche pas ! On passe vraiment partout.

Les cales chères…

Les cales Speedplay Zero étaient très chères, 80 €, les nouvelles Wahoo Speedplay sont plus abordables avec leur 55 €. Cela ne se ressent pas à l’achat des pédales, mais lors du remplacement des cales. Ou si l’on veut équiper une seconde paire de chaussures, la douloureuse fait alors mal. Mais à l’usage cela se compense, car elles durent vraiment très longtemps, moyennant quelques précautions…

Mais quasi increvables !

L’usure des cales est en fait celle du mécanisme. Un ressort fer à cheval en acier qui est “coincé” entre une partie plastique et une plaquette en aluminium. La zone d’appui (semelle ou adaptateur) est protégée du sol et donc d’une usure liée à la marche. Tout au long de la vie de la cale on appuie donc pareil, ce qui évite les blessures. En revanche, le ressort érode les surfaces de contact dans la cale quand on utilise la liberté angulaire. Ou que les cales sont sales et contiennent des particules de sable ou de terre. Il y a alors apparition d’un jeu vertical, sans effet sur la traction poussée. Un bon nettoyage de l’intérieur des cales par temps de pluie s’impose donc. Et dans tous les cas, il faut lubrifier le ressort à l’aide d’une cire et ne jamais mettre ni huile, ni graisse. Les saletés s’accumuleraient alors érodant les zones de frictions encore plus vite. On se rend compte de l’usure avec le jeu dans la fixation du pied. Celui-ci présente du tangage… Ce qui indique le bon moment de changer la cale ! Nous avons presque fait 150 000 km avec ce type de pédales, nous n’avons eu aucun souci avec les cales, et celles qui se sont usées le plus vite ont fait au moins 7 000 km. Mais généralement on est souvent au-dessus des 10 000 km.

Et la marche ?

Nous avons surtout utilisé les anciennes cales et assez peu les Aero Walkable. Néanmoins ce qui est vrai pour les deux, c’est que la surface d’appui et les zones de fixation de la cale sont parfaitement protégées des dégâts de la marche. Avec les anciennes cales, celles sans protection de marche, l’aluminium des cales s’use comme des fers de chaussures, les vis se liment mais rien ne vient user le ressort ou la zone d’appui. En revanche on glisse beaucoup… Sur ce plan les cales Aero Walkable sont un vrai plus et évitent de se promener avec les carénages de marche, Coffee Cover. Avec les cales Walkable, il faut juste bien faire attention à ce que la partie caoutchouteuse soit bien clipsée. Dans le cas contraire, on peut la perdre… Cela arrive plus souvent qu’on ne le pense. Sinon lors de la marche le seul point à surveiller est où l’on pose les pieds. Ainsi par temps de pluie, marcher dans la boue ou dans le sable peut causer quelques soucis d’enclenchement… La nouvelle génération de cale étant Aero Walkable, le confort d’utilisation sera maximal. Mais il faudra entretenir son ressort !

Un entretien impératif pour les pédales

Il faut aussi entretenir les pédales malgré l’absence de mécanisme. Il est en effet nécessaire de lubrifier l’axe fréquemment, au moins tous les 8 000 km, mais plutôt tous les 4 000 km pour ne pas avoir de surprise. On peut procéder avec un graisseur, avec le risque de passer beaucoup de graisse pour peu de résultat, ou alors démonter l’axe, c’est facile de nettoyer l’intérieur et de bourrer la pédale de graisse. Et c’est nettement plus efficace. La pédale retrouvera sa fluidité après quelques centaines de kilomètres. C’est donc la lubrification qui peut constituer le point faible de ces pédales Speedplay Zero. Il ne faut pas oublier de le faire surtout si on roule par tous les temps et qu’on utilise les nettoyeurs haute pression de temps en temps ou fréquemment. Sur nos diverses paires de pédales (6 au total), nous avons cassé deux roulements à aiguilles sur des axes inox et CrMo, toujours sur la pédale gauche et à la sortie de l’hiver.

  • 2021 test Pédales Speedplay Zero
  • 2021 test Pédales Speedplay Zero

À chaque fois, la pédale est très fluide, puis on sent un peu de jeu, le roulement se bloque ensuite et il est trop tard. Ces roulements placés près de la manivelles ne sont pas remplaçables, il faut changer le corps… Les roulements annulaires placés à l’extérieur sont eux remplaçables et standards. Cette casse est le seul incident que nous avons rencontré sur ces pédales. Nous en avons utilisé 6 paires, 4 tournent toujours parfaitement, sans jeu et avec près de 30 000 km chacune… Les chutes n’ont pas causé de gros dégâts aux corps et aucun aux axes. Les corps se liment, les marquages disparaissent, mais cela n’influe pas sur leur fonctionnement. Les Wahoo Speedplay en passant sur des roulements étanches à aiguilles s’affranchiront certainement de ce problème. La nouvelle couronne d’appui protègera également mieux le corps encore.

Notre avis

L’investissement vaut le coût ou le coup, comme vous voudrez ! Pour en profiter pleinement, le mieux serait de disposer d’une paire de chaussures compatibles permettant de s’affranchir des adaptateurs. Ce qui nous séduit, c’est la durabilité du produit. Les cales de la concurrence durent en moyenne deux fois moins longtemps, parfois moins, avec souvent des modifications de l’appui du pied, de l’inconfort, voire des blessures. Là, rien de tout cela du premier au dernier kilomètre, on appuie vraiment à plat par rapport à l’axe. Les pédales sont quasi-indestructibles à la condition d’être entretenues. Les nouvelles Wahoo devraient vous affranchir de cette contrainte. Maintenant le gros plus de l’ancienne génération de pédales Speedplay Zero, c’était la disponibilité des pièces de rechange pour reconstruire pédales et cales. Il y avait aussi des adapteurs spéciaux permettant plus d’amplitude de réglage. Est-ce que Wahoo fera de même ? Si les anciennes Speedplay Wahoo vous tentent, il y a du destockage dans l’air. À vous de voir. Ce peut être l’occasion de vous équiper à bon prix, mais aussi si vous avez déjà des Wahoo Speedplay, d’équiper un second vélo.

Fiche technique Speedplay Zero

2021 test Pédales Speedplay Zero
Ces pédales ont quelques milliers de kilomètres et n’ont pas trop souffert. Extérieurement… Crédit Frédéric Iehl
  • Corps :  résine
  • Axe : CrMo (Zero CrMo), inox (Zero), Titane (Zero Titan)
  • Roulements : 1 à Aiguilles et 2 annulaires
  • Poids : 222 g CrMo (mesuré), 210 g iNox (mesuré) 164 g titane (poids annoncé)
  • Prix : 159 € (CrMo), 185 € (inox), 330 € (titane) et il y a des promos pour liquider les stocks

Les points positifs

  • Réglage
  • Durabilité des cales
  • Fiabilité des pédales

Les points à améliorer

  • Prix des cales
  • Entretien fréquent des pédales

Contact : Wahoo, Sport Pulsion

Publicités
Publicités

0 comments on “Les pédales Speedplay Zero à l’épreuve des kilomètres sur un test très longue durée !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :