Actualités Électronique GPS Tests

Le Bryton Rider 320 en test

2021 Bryton Rider 320

Pour moins de 100 €, le Bryton Rider 320 propose une expérience intéressante mais forcément limitée pour un GPS. Même s’il dispose de toutes les fonctions d’un compteur haut de gamme.

Si vous avez besoin d’un GPS pour vous guider dans vos entraînements ou vos itinéraires, passez plutôt sur un Rider 420 ou un 750 ! Les prix sont plus élevés, mais ils font le job sur ce plan. Car pour afficher un tarif de 100 €, le Bryton Rider 320 n’utilise sa puce GPS que pour déterminer la vitesse, la distance et enregistrer sa trace dans le fichier récapitulatif. Il indiquera néanmoins le cap suivi via les 4 points cardinaux…

Dans la lignée des autres Bryton

Dans la boîte on retrouve le Rider 320, un support de potence, des liens et un câble micro USB pour la recharge. Le compteur comporte une fixation pour une dragonne qui n’est pas fournie.

  • 2021 Bryton Rider 320
  • 2021 Bryton Rider 320
  • 2021 Bryton Rider 320

Le Bryton Rider 320 adopte la même ergonomie que sur le Rider 420. A savoir qu’en-dessous on a un bouton pour allumer et éteindre le GPS et un autre pour sélectionner la fonction ou revenir en arrière. Sur le bas de l’appareil deux autres commandes, la première pour passer d’une page à l’autre, la seconde pour lancer le chrono et faire des temps intermédiaires.

  • 2021 Bryton Rider 320
  • 2021 Bryton Rider 320
  • 2021 Bryton Rider 320

Le paramétrage du compteur peut s’effectuer via le compteur ou par un smartphone après téléchargement de l’appli Bryton Active ce qui est le plus simple. Attention, elle est souvent mise à jour et le fait de pouvoir faire “monter” le Bryton en disque dur sur un Mac pour en exploiter les fichiers n’est plus d’actualité en ce début juin 2021. Espérons que cela revienne, c’est bien pratique pour partager les fichiers…

Un affichage sur mesure

On dispose de 3 pages d’informations sur le Bryton Rider 320, mais on peut en avoir jusqu’à 5 avec 2 rapports de tours en plus. Et le tout avec de 2 à 8 informations par pages… L’écran est toujours lisible avec 8 informations, mais est nettement plus clair quand on opte pour un affichage de 3 à 5 informations…

2021 Bryton Rider 320
L’altimètre barométrique donne aussi la température. Hormis la navigation, il est complet. Crédit Bryton

Le Rider 320 se connecte à tous les capteurs en ANT+ et pour le Bluetooth il n’y a que les capteurs de puissance qui manquent à l’appel. La reconnaissance des accessoires se fait soit avec le compteur soit avec l’application. Enfin on peut avoir deux profils de vélo, paramétrer également les priorités sur les sources de vitesse (capteur ou GPS), choisir les réseaux GPS que l’on veut ou un mode économe en énergie pour le GPS.

Sur la route

Il faut se faire à la manipulation des boutons sur la face inférieure. On l’allume, on sauvegarde la sortie et on l’arrête ici en effet… il faut prendre le coup sous peine de perdre les informations de sa sortie. On s’y fait vite cependant. Mais suivant les positionnements du compteur, c’est plus ou moins facile à atteindre… Le Bryton Rider 320 accroche vite le signal des satellites et il est opérationnel immédiatement. Les vitesses “GPS” sont réactualisées rapidement et sont correctes. Idem pour les distances, même si on remarque que sur la carte du parcours effectué on n’est pas toujours sur la route, mais à quelques mètres d’elle… Le compteur permet l’affichage de la puissance, l’étalonnage et l’équilibre gauche/droite des capteurs de puissance pédales comprises. Mais en ANT+ à ce tarif, c’est un plus.

2021 Bryton Rider 320
Même avec l’application Bryton Active fermée, on reçoit les notifications. Crédit Bryton

Côté autonomie, il est increvable ! Nous avons tenu plus de 30 heures avec une ceinture cardiaque connectée et des notifications d’appels et de SMS. Côté export des données, tout part vers les sites spécialisés sélectionnés par l’utilisateur via l’application. Pour le reste… Le temps d’une mise à jour, (Apple ou Bryton) le Rider 320 et les autres sont montés comme des disques durs et leur contenu était facilement accessible. Ce n’est plus le cas. Pour les obtenir et les exploiter via GoldenCheetah, il faut donc passer par l’appli, sélectionner la sortie, aller dans le menu en haut à droite avec… et sélectionner “partager”. On s’envoie alors un mail avec le fichier en .fit. Le bon côté, c’est que cela marche toujours.

Notre avis

Le Bryton Rider 320 a des atouts : son prix, son autonomie, ses notifications et sa capacité à gérer les capteurs de puissance. On apprécie les transferts automatiques vers des sites tiers. Mais on reviendra aussi sur la “difficulté ” à exporter facilement les données qui est un moins (temporaire ?). Quant à l’aspect GPS du Rider 320, il se résume à la praticité du compteur. Sans navigation même succincte, l’indication de cap est en fait juste une boussole… On pose le Bryton Rider 320 sur le vélo et on peut partir sans rien installer, si on veut. C’est un donc un vrai “compteur” sans fil ! A voir si la navigation vous manque ? Si ce n’est pas le cas, que vous connaissez vos itinéraires et que vous ne partez jamais à l’aventure, c’est un très bon choix. il y a les fonctions et compatibilités essentielles et surtout avec 35 heures annoncées d’autonomie, on peut envisager une bonne semaine de vélo !

Fiche technique GRPS Bryton Rider 320

  • Écran : 2,3 pouces
  • Compatibilité : ANT+, Bluetooth LE, GPS, Glonass, Galileo, Beidou, QZSS
  • Connexions : notifications appels, mails, SMS, Strava, TrainingPeaks, Selfloops et Relive
  • Fonctions : Vitesses, distances, altimétries, fréquences cardiaques, cadences de pédalage, puissances, 72 au total.
  • Autonomie : 30 heures avec ceinture cardiaque
  • Dimensions : 93 x 50 x 22 mm
  • Poids : 68 g l’unité centrale, 9 g le support
  • Prix : 100 € l’unité seule, 160 € avec capteurs de cadence et ceinture cardiaque.

A retenir

Les points positifs

  • Paramétrage
  • Vitesse d’acquisition des satellites
  • Prix
  • Autonomie

Les points à améliorer

  • Pas de dragonne
  • Boutons sur la face inférieure du compteur

Contact : Bryton, Tecnoglobe

Publicités
Publicités

0 comments on “Le Bryton Rider 320 en test

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :