Actualités Électronique

Bryton Rider 750, plus ergonomique, plus performant !

Bryton Rider 750

Tenant compte des remarques des utilisateurs, Bryton sort un nouveau GPS, plus facile à exploiter, plus lisible : le Rider 750.

Avec le Bryton Rider 750, on découvre un produit revu en profondeur, tranchant avec les autres GPS de la marque, avec un prix séduisant de 250 €. Écran tactile, commandes vocales, nouvelle ergonomie des touches physiques, voici les nouveautés les plus “visibles”. Mais il y a aussi d’autres choses sous le capot qui méritent le détour !

Plus facile, plus performant, plus agréable

  • Bryton Rider 750
  • Bryton Rider 750

Plus de commande sous le GPS ! On retrouve deux boutons sur chaque côté du boîtier, l’écran couleur tactile de 2,8″ est confortable et surtout il y a les commandes vocales qui permettent de rentrer sa destination sans avoir besoin d’un “clavier”. La cartographie indique les routes et les chemins avec des couleurs différentes. Des fonctions (plus de 85 au total) que nous ne manqueront pas de tester en situation, quand on pourra rouler de nouveau ! Le Rider 750 est compatible avec les systèmes GPS, Glonass, Galileo, QZSS, Beidou et se connecte en ANT+, en Bluetooth LE mais aussi en Wifi. Il se connecte donc à tout ! Son OS est basé sur Android ce qui le rend très rapide à l’allumage et procure une réactivité indéniable quand on passe d’un écran à l’autre, ou qu’il faut recalculer l’itinéraire.

  • Bryton Rider 750
  • Bryton Rider 750
  • Bryton Rider 750

On peut gérer les smart-trainers avec le Rider 750, les transmissions électroniques, les radars, mais aussi les moteurs de VAE Shimano Steps. Tout est désormais intuitif et si l’ergonomie des autres modèles de la marque ne vous plaisait pas, oubliez tout ! Le Rider 750 a tenu compte de vos remarques. De plus l’application que nous avions critiquée dans le test du Rider 420 est désormais stable et utilisable. On est dans le confort total !

Deux kits complets

Il y a deux versions du Bryton Rider 750. La première vendue 250 € comporte le GPS, un support de cintre potence, un support décalé, un câble de recharge et du petit matériel pour la fixation. La seconde est à 320 € et propose en plus, un capteur de vitesse/cadence et une ceinture cardiaque. La concurrence n’a qu’à bien se tenir !

Contact : Bryton, Tecnoglobe

Publicités
Publicités

3 comments on “Bryton Rider 750, plus ergonomique, plus performant !

  1. Jacques FONTAINE

    bonjour Frédéric, je me permet un retour sur mon rider 420 acheté suite à votre test bien réalisé (et comparé à mon précédent sigma rox 10):
    – celui ci met souvent 2 à 300 m en campagne et dans les villages pour m’indiquer un hors parcours (de plus comme il n’a pas la fonction recalcul c’est très pénible).
    d’ailleurs il serait bien (sur ceux qui l’ont ) d’avoir la possibilité de mettre en on/off la fonction recalcul (apparemment présente RIDER 750 ?) qui n’est pas toujours souhaitable à l’entrainement en club ( où on est censé suivre exactement le tracé prévu puisqu’il y a un véhicule d’assistance pas loin derrière)
    – l’indication de pente en % est très changeante (trop sensible) et systématiquement en retard sur le réel.
    – pas de calcul de la puissance (cela reste bien sûr un calcul extrapolé mais ça aide !)
    – pas de zoom possible sur suivi route et indication “par virage” perfectible
    – application maintenant “correcte” sur smartphone Android mais mal adaptée et peu fonctionnelle sur pc/mac (sigma fait beaucoup mieux sur ce point notamment sur la visualisation des données graphiques)
    – les pattes plastiques du système de verrouillage ont cassé sur le mien (alors que suis soigneux !) il m’a été échangé après inspection par le sav Matériel Vélo. je l’utilise avec le support Bryton déporté.
    si vous le pouvez ce serait bien de vérifier ces points sur le RIDER 750.
    sinon le RIDER 420, à ce niveau de prix, fait le boulot avec surtout pour moi un bon écran bien lisible et une taille idéale.
    en espérant que mon retour d’expérience puisse aider.
    restez prudents sur vos home trainer 🙂

    • La réactualisation des hors-parcours est toujours trop longue dans tous les cas, même en voiture ! Avec le 750, la partie hardware a l’air plus costaud, on verra quand on pourra rouler. Les indicateurs de pente fonctionnent un peu de la même manière en faisant le ratio entre gain d’altitude et distance parcourue ce qui explique qu’on ne peut pas s’en servir de niveau à bulle. Suivant la précision de la puce GPS ou du capteur de vitesse, la rapidité de calcul du processeur, on a effectivement du décalage. Pour exploiter au mieux les données qu’avec l’appli Bryton, il faut les exporter vers Strava puis les réexporter vers son ordinateur en . TCX pour les traiter avec goldencheetah par exemple (logiciel gratuit et performant)… Pas la méthode la plus pratique. Pour les estimations de puissance, ce n’est pas si utile qu’on peut le croire. Seul sur un vélodrome couvert on peut éventuellement en tirer parti. Mais pour l’estimation on a va tenir compte du poids, de la vitesse, du dénivelé et quelques fois de la taille du cycliste pour “déterminer” le Cx… Le vent favorable ou non, l’abri éventuel, le type de chaussée rencontrée, la posture ne seront pas pris en compte. Les variations sont donc importantes et les valeurs obtenues plus fantaisistes.

  2. jacques fontaine

    merci pour tes précisions techniques et conseils. j’attends avec impatience ce nouveau test du 750 !
    bravo pour ton travail !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :