Il faut rester confiné. Ce n’est plus une recommandation, c’est une nécessité autant qu’un ordre. On doit donc basculer sur une pratique alternative !

L’épidémie de Coronavirus ou Covid-19 est là et impose aussi des contraintes à la pratique du cyclisme. Il est important d’avoir un comportement citoyen pour éviter d’augmenter la contagion, mais aussi, égoïstement pour ne pas être touché ! N’oublions pas que la santé, la sienne et celle des autres, est bien plus importante que le sport. Si on reste confiné, conformément aux demandes gouvernementales, pour s’occuper on peut néanmoins faire du home-trainer… En attendant des jours meilleurs bien sûr !

La route ? C’est définitivement non !

Avec l’épidémie de Coronavirus, ou Covid-19, il n’est plus possible de s’entraîner sur la voie publique. Le site gouvernemental indique dans les « sorties autorisées » que l’on peut « Faire de l’exercice physique uniquement à titre individuel, autour du domicile et sans aucun rassemblement. » En résumé vous pouvez éventuellement courir à pied autour de votre pâté de maison, mais y faire du vélo, seul, semble nettement plus compliqué. Et peu souhaitable en fait. Si les possibilités de contamination en roulant seul sont faibles, demeure toujours le risque de l’accident qui pourrait vous conduire aux Urgences. Elles n’ont pas besoin de cela en ce moment, ni même dans les prochains jours… En Espagne, tout le monde, pros compris, est interdit de route sous peine d’amendes conséquentes (de 500 à 3 000 €). En Italie, seuls les pros et les athlètes olympiques peuvent s’entraîner et ce n’est pas sans risque pour eux comme le rapportent nos confrères de Cyclingnews. Même si la maréchaussée ne vous contrôle pas, vous et votre autorisation, vous pouvez toujours rencontrer un de ces justiciers de la route qui peut éventuellement aller plus loin que les simples insultes... Chez nous, les amendes seront comprises entre 38 et 135 € pour les contrevenants. Sans doute pour commencer, suivant la discipline des gens. A vous de voir si le motif mentionné sur “l’autorisation de sortie” sera crédible…

Le home-trainer comme solution !

Avant toute chose, vous ne devez vous lancer dans cette activité que si vous ne semblez pas malade ! On ne parle pas que du Coronavirus. Une bronchite, une angine ou une bonne crise d’allergies, on y arrive avec le printemps, peut aussi fatiguer votre cœur, pensez-y avant de vous lancer Ensuite, il ne faut pas oublier qu’une séance de home-trainer peut être aussi exigeante qu’une sortie sur route, voire plus. On évitera d’abord de la faire dans les courants d’air, mais aussi dans une pièce surchauffée. Il faudra également s’hydrater et s’alimenter. La séance de home-trainer ne durera sans doute pas plus d’une heure et demie, mais on peut perdre beaucoup d’eau et consommer pas mal de sucre ! Or le glucose est le carburant de choix du système immunitaire.

Home-trainer Cyclisme et coronavirus Covid_19
Ces appareils sont plus stables, plus silencieux et plus réalistes. Crédit Saris

Sachez également que l’organisme conserve sa consommation d’effort entre 20 et 30 minutes après l’arrêt de celui-ci. Cela finit par faire un nombre de calories consommées conséquent. Alors se mettre à la diète pour ne pas prendre ou reprendre ses kilos de la trêve, oui, mais surtout pas de régime sec ! Car si vos globules blancs n’ont pas de carburant, vous pourrez contracter plus facilement n’importe quel virus qui passe…

Pour ne pas rouler “bêtement”…

Home-trainer Cyclisme et coronavirus Covid_19
Les applications de simulation permettent de travailler plaisamment et efficacement. Crédit Tacx

On peut toujours faire du home-trainer face à un mur ou à la télé sans aucun programme de travail. Les séances sont alors on ne peut plus monotones, deviennent de plus en plus courtes avant de disparaître définitivement ! La première chose à faire est de taper sur Google : plan d’entrainement home-trainer“. Vous trouverez sur divers sites des séances d’entraînement spécifiques qui vous feront vraiment travailler quel que soit le type de home-trainer utilisé. Ensuite, il y a des applications smartphones et tablettes, sur l’Appstore Apple et le Google Playstore tapez : Bike Indoor. Si vous tapez logiquement et simplement : “home-trainer”, le choix sera moins riche, dommage… Vous y trouverez des applications gratuites ou payantes qui pourront vous donner accès soit à des programmes d’entraînement, soit à un pilotage de vos smart-trainers.

Les logiciels de simulations

Home-trainer Cyclisme et coronavirus Covid_19
Les plateformes comme Kinomap permettent de “rouler” aux 4 coins du monde ou de participer à des compétitions. Crédit DR

Il existe diverses plateformes de simulations de sorties, parcours, voire de compétitions. Certaines sont liées à des marques de home-trainer comme Elite ou Tacx, d’autres sont développées pour fonctionner avec la plupart des produits existants sur le marché. On retrouve ainsi BikeEvo, Bkool, FulGaz, Kinomap, Rouvy, RGT Cycling, Trainer Road, et bien sûr Zwift. Il y en a sans doute d’autres, on les cherche et on vous les indiquera dès que nous les aurons trouvées ! L’immersion est quasi totale et permet d’oublier qu’on est dans son salon ou sa chambre, tout en travaillant réellement.. Il ne manque que les sensations de pilotage. Sachez qu’il y a souvent des périodes de tests gratuites de proposées pour vous faire une idée. Nous reviendrons bientôt sur ces plateformes. En attendant, restez au chaud, prenez soin des vous, de vos proches et de la collectivité !

Les plateformes