Point d’appui mais aussi zone de commande, les leviers de freins nécessitent un positionnement adéquat pour être “confortables” et efficaces…

Sommaire mécanique

Crédit photos : Frédéric Iehl

Les outils

La mise en place des leviers Campagnolo Ergopower ne réclame pas d’outil spécifique, il suffit de disposer d‘un mètre, d’un niveau à bulle et d’une clé Torx T 25. Ni trop longue, ni trop courte…

Temps et difficulté

Il n’y a rien de complexe ici, on desserre, on place et on resserre. La seule difficulté vient dans la manipulation des couvre-cocottes qui peuvent se montrer très fermes et embêtants à soulever. Comptez donc 20-30 minutes au total.

Étape 1

On dégage d’abord la vis de serrage du collier. Il faut “se battre” contre le couvre-cocotte pour le relever. Si on a une clé très longue on pourra passer par l’avant du levier mais on sera gêné par la bosse de ce dernier.

Étape 2

On desserre légèrement mais suffisamment la vis Torx T25 du collier. On évite de faire tomber ce dernier. Sinon, il faudra faire attention quand on le remettra, il y a une flèche de gravée dessus qui indique la bonne position.

Étape 3

On rentre alors le cintre dans le collier. C’est à ce moment qu’on découvre que les cintres ne sont pas parfaitement plans… Il est souvent nécessaire de desserrer encore un peu le collier pour faire glisser le levier

Étape 4

Pas de miracle, le levier ne glisse pas naturellement. Il faut le faire bouger de gauche à droite et de droite à gauche pour le faire “monter” en le “vissant”. Il est donc nécessaire de dévisser suffisamment le collier sinon il marquera le cintre. Toujours délicat s’il est en aluminium, dommageable s’il est en carbone.

Étape 5

Une fois arrivé à “destination” on resserre un peu le levier pour qu’il tienne en place le temps du positionnement final.

Étape 6

On a placé le second levier de l’autre côté. Maintenant ne reste plus qu’à positionner les 2 comme vous le voulez et surtout de façon identique ! Pour cela on peut se servir d’un niveau à bulles en prenant appui sur les sommets du cintre et du levier. On remet les couvre-cocotte en position.

On fait les mêmes contrôles de l’autre côté et on ajuste la position de chaque levier.

Certains cintres disposent d’une graduation. Pour “l’altitude” des leviers on peut s’en servir de façon précise.

On peut aussi se servir d’un mètre pour mesurer la distance entre la partie inférieure du levier et l’extrémité du cintre. C’est assez précis, mais pas du premier coup ! Le mètre de couturière est presque plus facile à maitriser.

Étape 7

Une fois placé “à la bonne hauteur”, on va s’assurer que l’orientation du levier correspond à ce que vous en attendez. Il faut aussi tenir compte des directives du constructeur qui peut avoir besoin d’une certaine position pour que la course du levier de vitesse soit efficace. On ajuste, et on compare les deux côtés.

Étape 8

Quand tout est bien placé, il ne reste plus qu’à fixer l’ensemble de façon stable.

On soulève prudemment le couvre-cocotte par l’avant de manière à ne pas bouger les réglages. Attention il est très ferme et ce n’est pas facile à manipuler.

Étape 9

On serre maintenant la vis Torx T25. Utiliser une clé dynamométrique serait un plus, mais la position de la vis ne facilite pas cette utilisation

Étape 10

Sur le couvre-cocotte il y a de petits ergots qui prennent place dans le levier. Il faut veiller à bien les plaquer dans leur logement. Sinon le couvre-cocotte ne sera pas bien ancré sur le levier.

Il ne reste plus qu’à recontrôler que rien n’a bougé pendant le serrage… Si c’est le cas, on recommence.

Sommaire mécanique