Avec le système de direction Aheadset, la maintenance est nettement plus simple, ce qui ne veut pas dire qu’il n’y a rien à faire, c’est juste plus facile ! Voyons comment remonter le jeu de direction.

Sommaire mécanique

Crédit photos : Frédéric Iehl

Les outils

Prévoyez un chiffon, une clé Allen de 8 mm et une graisse hydrophobe, vous n’aurez besoin que de vos mains ensuite !

La graisse a surtout pour but de protéger les roulements de l’humidité.

Une clé Allen de 8 mm est généralement utile pour le mécanisme de compression.

Temps et difficulté

En 10 minutes maximum cela devrait être fini, si vous avez toutes les pièces c’est facile. Nous partons du principe que vous montez du “neuf” avec un kit complet. Bien évidement s’il s’agit d’un renouvellement, il faudra disposer des bons roulements. Et il faudra nettoyer la fourche, l’intérieur de la douille de direction et les portées de roulement avec du dégraissant avant de commencer.

Roulements annulaires de direction

Les roulements ne sont pas standards. Il y a d’abord le diamètre donné en fraction de pouce, 1″1/8 (28,5 mm) ou 1″1/4 (31,7 mm) ou 1″1/2 (38,1 mm), ensuite il y a la hauteur du roulement, puis les angles intérieur et extérieur de ses portées (de 36° à 45°)… Ces informations sont généralement indiquées sur le flanc du roulement. Crédit FSA

Étape 1

Graissage de la douille de direction

Bien sûr tout est propre ! On va abondamment graisser les portées inférieure et supérieure des roulements. Le but est d‘améliorer l’étanchéité des roulements.

Étape 2

Implantation des roulements de direction

On plaque ensuite le roulement dans son logement. Il faut parfois forcer en répartissant l’effort sur toute la circonférence.

Étape 3

Graissage des roulements

On recouvre les roulements de graisse pour les protéger. On y touche rarement par la suite mais ils souffrent quand même.

Étape 4

Mise en place de la fourche

On met ensuite en place la fourche.

Étape 5

Mise en place de la rondelle de compression

Il y a une rondelle conique et fendue qui doit prendre place dans le roulement supérieur.

Étape 6

Mise en place de la rondelle de compression

On met en place cette rondelle et on la plaque autant que possible dans le roulement.

Étape 7

Mise en place du capot de direction

Le capot de direction peut contenir un joint voire des rondelles d’espacement. On s’assure que tout est en place avant de l’insérer sur le pivot.

Étape 8

Mise en place du capot de direction

Quand le capot est appliqué on vérifie que rien ne vient compromettre la rotation. Ici le joint est un peu sorti de son logement. On le replace sans tarder.

Étape 9

Mise en place des cales d'épaisseur

On met en place ensuite les rondelles ou spacers.

Étape 10

nettoyage du pivot

Comme il y a de la graisse un peu partout, on nettoie avec un chiffon voire du dégraissant.

Étape 11

nettoyage du pivot

Le pivot doit être le plus “sec” possible pour ne pas être “glissant”.

Étape 12

Serrage du mécanisme de compression

On bloque à ce moment l’insert de la fourche. Cela fait en effet parfois gonfler le pivot et rend le passage des pièces parfois difficile.

Étape 13

Application de pâte composite

Pour limiter le couple de serrage et le rendre plus efficace, on peut utiliser une pâte composite grippante.

Application de colle

Ou appliquer de la colle à boyau sur le pivot. Il faudra alors attendre 24 h pour monter la potence. Mais le côté grippant restera en permanence, sans collage…

Sommaire mécanique